Enterrement Gaid Salah

UNE MARÉE HUMAINE L’A ACCOMPAGNÉ À SA DERNIÈRE DEMEURE : Marée humaine aux obsèques de Ahmed Gaïd Salah

Une foule compacte attendait depuis la matinée, hier, devant le Palais du peuple, l’arrivée de la dépouille mortelle du chef de l’état-major de l’ANP, Ahmed Gaïd Salah, décédé lundi matin, des suites d’un arrêt cardiaque en son domicile, sis à Aïn Naâdja (Alger).
Sept-heure-trente (7h30) à peine passée, le cortège funèbre accompagnant la dépouille mortelle du défunt, Ahmed Gaïd Salah, fait son apparition, et fonce droit au Palais du peuple, pour une cérémonie de recueillement à la mémoire du défunt.
Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, le Premier ministre par intérim, Sabri Boukadoum, les membres du gouvernement, le président du Conseil de la nation par intérim, Salah Goudjil, l’ancien chef de l’État par intérim, Abdelkader Bensalah, le président de l’Autorité nationale indépendante des élections (Anie), Mohamed Charfi, les présidents de l’Assemblée populaire nationale et du Conseil de la nation, respectivement Slimane Chenine et Salah Goudjil, le président du Conseil constitutionnel Kamel Fenniche, ainsi que le chef de l’état-major par intérim, le général-major Saïd Chengriha, et de simples citoyens, ont tous tenu à rendre un ultime hommage au défunt et se sont recueillis devant le cercueil de Ahmed Gaïd Salah.
Arrivé aux environs de 8h30 minutes au Palais du Peuple, le président Tebboune a eu du mal à retenir son émotion et ses larmes au moment de réciter la ‘’Fatiha’’.
Outre les responsables algériens, civils et militaires, des représentants du corps diplomatique accrédité en Algérie, ont rendu également, un dernier hommage, au général de Corps d’armée, Ahmed Gaïd Salah, terrassé, lundi dernier, par un arrêt cardiaque, à l’âge de 79 ans.
Vers 11h35, le cortège funèbre quitte le palais du gouvernement en direction du cimetière d’El Alia, accompagné par des milliers de citoyens, qui ont tenu à marcher à pied, aux côtés de la dépouille du vieux général, jusqu’à sa dernière demeure.
Le président Tebboune est arrivé au cimetière d’El Alia, à midi, pour assister aux funérailles du général de Corps d’Armée. Les alentours du cimetière devant accueillir le défunt, étaient déjà assiégés par une immense foule, guettant l’arrivée du cortège funèbre pour lui rendre un ultime hommage. Vers 13h40, le cortège funèbre est arrivé au cimetière d’El Alia, que les citoyens ont accueilli avec tristesse et affliction, dont certains se sont même évanouis, puis assistés par les éléments de la Protection civile. Après l’accomplissement de la prière du mort au cimetière d’El Alia, le général-major, Boualem Madi, directeur de la communication et de l’orientation au ministère de la Défense nationale, a lu l’oraison funèbre en rappelant le dévouement et le sacrifice du défunt pour le pays.
L’enterrement, qui a lieu dans le carré des martyrs d’El Alia, a débuté vers 14h50 et s’est déroulé en présence du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, qui a remis l’emblème national ayant couvert le cercueil du défunt à l’un des fils du regretté. De hauts responsables de l’État et de l’Armée, des membres du gouvernement, des proches et compagnons du défunt, ainsi que des citoyens étaient également présents lors de cet enterrement.
Pour rappel, le général de Corps d’armée, Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale, chef d’état-major de l’ANP, est décédé lundi, des suites d’un arrêt cardiaque.
Le président Tebboune a nommé, le jour même, le général-major Saïd Chengriha, chef d’etat-major par intérim, et a décrété trois jours de deuil national et sept jours pour l’Institution militaire.
Brahim Oubellil