Guide touristique

TOURISME APRÈS COVID-19 : Les autorités s’engagent à aider les professionnels

Alors que le ministère du Tourisme a réitéré son engagement envers les professionnels du domaine en les accompagnant pour qu’ils puissent relancer leurs activités après la levée du confinement et l’amélioration de leur situation financière, difficile en ce moment en raison de la suspension des activités, le Gouvernement avait instruit les structures financières d’une prise en charge par l’octroi de crédits bancaires et l’allègement fiscal. En effet, dans un courrier officiel adressé au ministère du Tourisme, le Premier ministère a instruit les structures financières d’offrir toutes les facilitations nécessaires aux professionnels et opérateurs économiques du secteur, dont les agences de voyages affectées par le confinement imposé comme mesure de prévention contre le Covid-19. De son côté, le ministre du Tourisme, de l’Artisanat et du Travail familial, Hacène Mermouri, a souligné, lors des travaux du 63ème comité régional africain, organisé par visioconférence, la détermination des autorités publiques à accompagner les opérateurs économiques, dont les professionnels du secteur du tourisme, pour relancer leurs activités commerciales après la levée du confinement. Et au ministre d’indiquer que le autorités «ont assumé leurs responsabilités vis-à-vis de ces opérateurs et professionnels, à travers leur accompagnement afin de relancer leurs activités économiques en prenant en charge la question d’octroi des crédits et l’allègement du recouvrement fiscal et para-fiscal, en préservant les emplois», rappelant dans ce cadre toutes les rencontres de concertations tenues avec les représentants de ces opérateurs pour écouter leurs préoccupations et les accompagner pour trouver les solutions adéquates à leurs problèmes financiers difficiles en raison de l’arrêt de leurs activités commerciales. Affirmant par ailleurs la nécessité de renforcer et de coordonner la coopération africaine dans le domaine du tourisme à travers l’échange d’expériences et de visites entre touristes du continent, outre l’encouragement du partenariat entre les secteurs public et privé afin de contribuer au développement des infrastructures dans le domaine du tourisme et la promotion de la destination africaine en se basant sur le tourisme interne, national et régional puis international après l’élimination de la pandémie du nouveau coronavirus.

S. O.