Salon national du livre d’Alger

Tizi-Ouzou : Plus d’une centaine d’auteurs au salon du livre amazigh de Ouacifs

Pas moins de 125 auteurs et 33 maisons d’édition prendront part au 1er salon du livre amazigh de Ouacifs au Sud-est de Tizi-Ouzou dont l’ouverture est prévue le 2 juillet prochain, ont annoncé samedi les organisateurs de l’évènement.
«L’objectif de l’organisation de cette manifestation, portée par le microcosme culturel local, est de donner +une vitrine+ à la région pourvoyeuse d’hommes de culture et d’arts», a indiqué dans un point de presse Aomar Mohammed Ousaïd, président de l’association «L’hadj L’Mokhtar Ath Saïd», organisatrice du salon. Aussi, et outre l’aspect culturel de cette rencontre, se veut-elle également, a-t-il ajouté, «une manière d’attirer l’attention, notamment, des pouvoirs publics sur l’indigence économique de la région. Une région qui ne dispose ni d’hôpital, ni d’hôtel, ni d’unités économiques d’envergure».
Hacène Halouane, enseignant à l’université Mouloud Mammeri et commissaire du salon, a souligné que le salon est une occasion de «mettre au grand jour ce foisonnement d’écrits, de livres et de publications sans pour autant qu’ils ne soient mis entre les mains du grand public et donner plus de visibilité à leurs auteurs». Le salon sera, a-t-il ajouté, «un espace totalement dédié à cette expression culturelle amazighe. Que ce soit écrite en Tamazight ou dans une autre langue, le principal est que l’œuvre évoque la culture, l’histoire, l’identité et la langue amzighes par des auteurs amazighs ou autre».
La 1ère édition du salon, qui s’étalera du 2 au 5 juillet prochain et qu’abritera le centre de formation professionnelle (CFPA) de cette localité, est, par ailleurs, dédiée à l’enfant de la région, Mohand Ou Idir Aït Amrane, premier président du Haut commissariat à l’amazighité (HCA) et auteur de la célèbre chanson «Ekker a mmi-s umazigh».