11.9 C
Alger
21 février 2024
lecourrier-dalgerie.com
L'EXPRESS

Tizi-Ouzou : Cinq ans de prison à la réclusion à perpétuité pour des trafiquants de cocaïne

Le tribunal criminel près la cour de justice de Tizi-Ouzou a condamné lundi soir des membres d’une organisation de crime organisé spécialisée dans le trafic de cocaïne, à des peines allant de 5 ans de prison ferme à la réclusion criminelle à perpétuité, pour trafic de drogues dures. Les faits de cette affaire, mettant en cause 11 individus deux en fuite et deux autres ayant comparu en qualité de prévenus libres, remontent à la fin du mois de mars 2019, lorsque les services de la sûreté de daïra de Ouaguenoune, ont interpellé à Tamda à proximité du pôle universitaire suite à une filature et en flagrant délit, deux membres de ce réseau. Cette arrestation a permis de démanteler une organisation de crime organisé composée de 11 individus, dont un ressortissant marocain en situation irrégulière en Algérie, spécialisés dans le trafic de cocaïne et la saisie de 300 grammes de cocaïne et d’une somme d’argent de plus de 1 395 000 DA de revenus de ce trafic, selon l’arrêt de renvoi de cette affaire lu devant le tribunal criminel lors du procès. Le chef de bande de cette organisation répondant aux initiales de K.F, résidant en France et toujours en fuite, se procurait de la cocaïne des pays européens qu’il faisait ensuite entrer clandestinement en Algérie pour la remettre a ses complices qui étaient chargés de trouver des clients et de l’écouler. La mise sur écoute d’un des membres de cette organisation et sa filature par les services de sécurité à permis de démanteler tout le réseau, selon le même arrêt de renvoi. Des peines de 15 à 20 ans de prison ferme ont été prononcées contre les accusés présents au procès et la peine de prison à perpétuité par contumace contre les deux autres en état de fuite. Pour les autres accusés présents, 3 ont écopé de peines de 7 ans de prison ferme, le ressortissant marocain a été condamné à 5 ans de réclusion criminelle, et le reste des accusés reconnus non coupables, ont bénéficié de l’acquittement.

Le P/APC de Tamsa (M’sila) placé sous contrôle judiciaire
Le juge d’instruction près le tribunal de Magra (M’sila) a ordonné, lundi, le placement sous contrôle judiciaire de l’actuel président de l’assemblée populaire communale de Tamsa pour une affaire liée à la corruption, a-t-on appris mardi auprès d’une source judiciaire.
La même source a précisé que le concerné est poursuivi en justice pour une affaire de faux et usage de faux pour manipulation de la décision d’octroi d’un terrain localisé dans sa commune pour un particulier. Le juge d’instruction près le tribunal de Magra a entendu le concerné pendant plusieurs heures avant de décider de son placement sous contrôle judiciaire, a-t-on expliqué. De son côté, le wali de M’sila, Hadj Elaardja a décidé lundi la suspension provisoire des présidents des assemblées populaires communale de Beni Yelmane et de Sidi Ameur. La suspension provisoire concerne également 4 autres membres de l’assemblée populaire communale de Sidi Ameur en raison de poursuites judiciaires, a-t-on appris des services de la wilaya de M’sila.

Démantèlement d’un réseau de trafic de psychotropes à Mascara
Les services de la Gendarmerie nationale de la wilaya de Mascara ont démantelé un réseau de trafic de psychotropes, dont sept membres ont été présentés lundi devant la justice, ainsi que la saisie de plus de 300.000 comprimés, a-t-on appris de ce corps de sécurité. L’opération a été menée la semaine dernière, a indiqué le commandant Sami Harat, dans une déclaration à la presse. Le responsable a expliqué que la surveillance des membres du réseau, composé de neuf personnes, a débuté depuis plus de deux mois et s’est soldée la semaine écoulée par l’arrestation de sept membres du réseau, dont des médecins et une pharmacienne, qui utilisaient leurs fonctions dans le domaine médical pour couvrir leurs activités illicites. Selon la même source, 7 membres du réseau, qui activaient au niveau de l’ouest du pays, ont été arrêtés en possession de 309.412 comprimés psychotropes. Deux véhicules et une somme d’un million de dinars ont été saisis. Deux individus demeurent en fuite, a-t-on ajouté.

Arrestation de six individus pour trafic de cocaïne à Oran
Six individus ont été arrêtés à Oran pour trafic de cocaïne suite à deux opérations distinctes menées par les services de la sûreté de wilaya, ayant permis la menées à la saisie de 20 grammes de cette substance, a-t-on appris lundi auprès de ce corps de sécurité. Agissant sur renseignements parvenus aux services de la sûreté d’Oran, les éléments de la Brigade mobile de la police judiciaire (BMPJ) ont arrêté, lors de la première opération, un homme de 33 ans à «haï Akid Lotfi», dans la commune de Bir El-Djir, à l’est de la ville d’Oran. La fouille de son véhicule a permis la découverte de 30 petits sachets contenant au total 10 grammes de cocaïne, et d’un montant de 45 000 dinars issu de son activité criminelle, a-t-on indiqué.

Des astronomes chinois découvrent un nouvel astéroïde qui survolera la Terre
Des astronomes chinois ont récemment découvert un nouvel astéroïde et ont prédit qu’il survolera la Terre au début du mois de mai, rapporte mardi l’Agence Chine nouvelle. L’astéroïde, désigné 2020 DM4, a été découvert fin février par l’Observatoire du Mont Pourpre (PMO) de l’Académie des sciences de Chine (ASC).
«2020 DM4 s’approche de la Terre. Nous estimons que la distance la plus proche entre l’astéroïde et la Terre serait d’environ 7,35 millions de kilomètres. Il présente une menace potentielle, mais nous n’avons pas à nous en inquiéter», a déclaré Zhao Haibin, chef de l’équipe de recherche du Near-Earth Object Survey Telescope au PMO. Les astronomes ont utilisé le télescope chinois Near-Earth Object Survey, basé à Xuyi, dans la province du Jiangsu (est), pour étudier en direction de Leo dans la nuit du 26 février, et ont découvert un objet sombre en mouvement, dont la vitesse apparente est très différente de celle d’un astéroïde typique de la ceinture principale.

Arrestation d’un présumé trafiquant de munitions à Chellata (Béjaïa)
Un présumé trafiquant de munitions pour fusil de chasse a été arrêté, récemment par la Gendarmerie nationale, transportant à bord de son véhicule,1.000 cartouches et un sac contenant une somme d’argent de l’ordre de 480 000 dinars, indique lundi un communiqué du groupement de Bejaia. Poussant davantage leurs investigations, les gendarmes ont perquisitionné également son domicile au sein duquel, il ont pu mettre la main sur une autre trouvaille composée, d’un pistolet automatique, 1,2 kg de poudre noire, un couteau à cran d’arrêt et une baïonnette, est-t-il précisé dans le même texte. Agissant sur renseignement, les gendarmes ont effectué leur arrestation sur la RN.26 (Bejaia-Bouira), à hauteur du village «Feldene» dans la circonscription de Chellata, à 75 km à l’ouest de Bejaia, où un barrage de sécurité et de contrôle y a été installé. Le mis en cause, âgé de 33 ans et originaire de la wilaya de Béjaïa a été déféré au parquet qui a ordonné son écrou. Son véhicule ainsi que la marchandise saisie ont été laissés aux soins des services douaniers de la wilaya. Des complices dont le nombre et la qualité n’ont pas été précisés, ont également été arrêtés et subis un sort d’écrou analogue, signale ce même communiqué.

Related posts

Quand Bounatiro se fait encore moucher

courrier

Un Pr d’origine algérienne élu président de l’université Paris-Dauphine

courrier

Une tentative d’enlèvement d’une mineure déjouée à Thénia

courrier

Air Algérie a reçu, mardi, le premier Boeing 737-700C

courrier

37 décès confirmés en deux mois d’épidémie de choléra au Niger

courrier

Des travailleurs sous CTA de Sider El Hadjar protestent

courrier