Tebboune réunion

Tebboune déroule une feuille de route de relance de l’économie nationale : « Les parrains de la corruption veulent bloquer les changements »

Homme de poigne et de décisions, le chef de l’État est en train de dérouler une feuille de route précise, avec des bilans d’étapes et sans fausses promesses. De quoi renouer enfin avec l’espoir.

L’urgence a donc poussé le chef de l’État à ne pas attendre la fin de cette pandémie pour mettre en branle son ambitieux plan d’action, porteur d’espoir créateur de richesses, et pourvoyeur d’emplois nouveaux. Pour ce faire, il faut veiller à contrer les tenants de la corruption et des affaires louches, rétifs à ce tournant historique.
Le président Tebboune a donc présidé hier une séance de travail relative à l’élaboration du plan national de relance socioéconomique. La rencontre, à laquelle a pris part le Premier ministre a également vu la participation de plusieurs ministre et secrétaires d’État. La rencontre d’hier, tel que précisé dans un communiqué de la Présidence, rendu public à l’issue de cette rencontre, a conclu qu’il devenait urgent d’adopter une approche nouvelle et novatrice. Au regard du caractère « lourd » de ce dossier, il a également été décidé de consacrer exclusivement à cette question le prochain Conseil des ministres, mais aussi de charger tous les ministres concernés d’élaborer un plan de travail relatif à leurs secteurs d’’activité respectifs, suivant les orientations données par le chef de l’Etat durant cette rencontre. Instruction a également été donnée, à cette occasion, de revoir à la baisse toutes les dépenses qui ne soient pas essentielles. Une sorte de plan Orsec économique et social est donc en phase d’activation. En résumé, indique un communiqué de la Présidence, il devra être question de diversifier l’économie nationale, tout en gérant de manière rationnelle l’ensemble des ressources du pays. Le Président a également rappelé le lancement prochain du méga-projet d’exploitation du minerai de fer de Gara Djebilet à TIndouf. Il a également exigé de l’ensemble des ministres qu’ils se départissent de certaines pratiques éculées du passé.
S’agissant d’actions novatrices le Président a également lancé la prochaine exploitation et commercialisation des terres rares, le tout afin d’optimiser les revenus du pays tout en créant des emplois nouveaux et pérennes.
En définitive, le chef de l’État n’a pas manqué de rappeler les contraintes majeures liées à cette pandémie de Covid-19 qui a mis à plat les économies les plus performantes de la planète.
Le président Tebboune qui a insisté sur le respect strict du calendrier fixé à chacun des départements ministérielles concernés par ce plan Orsec, a également donné des instructions fermes pour intensifier la lutte contre la contrebande, en train de saigner à blanc les richesses algériennes.
Mohamed Abdoun