INTOXICATIONS ALIMENTAIRES

RISQUES D’INTOXICATIONS ALIMENTAIRES EN PÉRIODE DE FORTES CHALEURS : Les conseils précieux d’un médecin nutritionniste

La  non-prise en compte des  risques d’intoxication alimentaire,  en ces fortes chaleurs et le non-respect des règles de conservation des aliments et celle de la chaîne de froid, mettent en péril toute une hygiène alimentaire  saine qui s’impose davantage en été.  Un sujet autour duquel le nutritionniste, docteur Nabil Titri, est intervenu hier sur les ondes la Radio nationale chaîne 3.

Lors de son passage, Dr Titri a rappelé que l’ennemi principal dans la conservation des aliments, c’est bien la chaleur, précisant que cela concerne particulièrement les viandes, qu’elles soient rouges ou blanches. Il a expliqué que la multiplication des germes est très rapide quand il y a rupture de la chaîne de froid ou lorsqu’elle n’est pas tout à fait respectée. Et d’ajouter que la mauvaise conservation dans les magasins et les supérettes, le soir, pour faire des économies de l’énergie électrique, rompt la chaîne de froid notamment pour ce qui est des produits laitiers tels que les yaourts ainsi que les crèmes glacées. Ce pourquoi, les consommateurs sont appelés à la vigilance, surtout que le contrôle du département du Commerce fait défaut dans les magasins d’alimentation générale, mais aussi au niveau des fast-foods qui sont habituellement très prisés. Le manque d’hygiène et le non-respect des règles à ces niveaux notamment sont à l’origine d’intoxications alimentaires pouvant conduire à des cas très graves voire à des décès. Par ailleurs, l’intervenant de la radio a mis l’accent sur l’importance de la consommation en bonne quantité d’eau, notamment en cette période de grande chaleur. «Même si on n’a pas soif, dit-il, il ne faut pas oublier de s’hydrater sans hésiter aussi à javelliser, de temps en temps, sa citerne». D’autre part, et pour éviter la rétention de l’eau, le Dr Titri a mis en garde contre l’abus de consommation du sel. «Il faut éviter d’abuser du sel et consommer préférentiellement des légumes bien lavés, les crudités sont aussi les bienvenues pour toutes les vitamines qu’elles comportent à l’effet de s’hydrater indirectement, sachant que les fruits et les légumes de saison sont très riches en eau ». Le docteur n’omet pas d’avertir : « on ne s’hydrate pas avec les sodas et les boissons sucrées », qui sont donc à éviter
Ania Nch