Leur algérie

Réalisé par Lina Soualem : Le documentaire «Leur Algérie» présenté à la presse

Le long métrage documentaire « Leur Algérie » de la réalisatrice Lina Soualem, un film qui connait un succès notable dans les festivals et dédié à la déchirure de l’émigration, a été présenté à la presse mercredi à la salle de la cinémathèque d’Alger.

Malgré la difficulté de plonger dans les sentiments des personnages principaux du film, qui sont les grands-parents de la réalisatrice, Lina Soualem a réussi à réveiller des émotions intenses et refoulées envers la patrie et la mémoire à travers Mabrouk et Aïcha, émigrés en France depuis la période coloniale. Lina Soualem a choisi de s’introduire avec sa caméra dans l’univers silencieux de son grand-père Mabrouk qui sombre dans le mutisme refusant de parler de tout ce qui est en relation avec sa famille, sa vie et sa patrie, l’Algérie, qu’il a quittée à 18 ans à la recherche d’un travail. Le film commence par la séparation des grands-parents qui ont choisi de vivre chacun dans une maison indépendante tout en gardant un minimum de communication, particulièrement de la part de Aïcha qui continue de prendre soin de son époux qui a pris de l’âge et sombre dans un mutisme inquiétant. Lina, refusant ce silence sur l’histoire de sa propre famille cherche à percer le secret de cette attitude et parvient difficilement à délier la langue de son aïeul pour découvrir un lourd fardeau de souffrances et de tristesse dû à la déchirure avec la mère patrie. La réalisatrice a également exploité des photographies et des vidéos prises par son père dans les années 1990 lors de différentes rencontres et fêtes familiales chez des proches qui ont eux-mêmes quitté le pays plus tard. Le film montre également des tentatives de reconstituer la société algérienne et la cellule familiale en terre d’exil et explique également à travers ce parcours la souffrance de sa famille maternelle d’origine palestinienne. « Leur Algérie » qui a déjà décroché de nombreux prix notamment au Festival du film d’Amman et au Festival du film arabe de Malmo (Suède) sera projeté au public à travers le réseau de salles de la cinémathèque du 10 au 15 décembre.