Accidents

Près de 2 600 morts et 11 859 blessés sur les routes en 2019

Deux mille cinq cent quatre-vingt-dix-neuf (2.599) personnes ont trouvé la mort et 11 859 autres ont été blessées dans 7.108 accidents de la route enregistrés en 2019 à travers les différentes régions du pays a affirmé dimanche, à Alger, le chef du département Prévention et Sécurité routière au Commandement de la Gendarmerie nationale, le colonel Mouloud Guemat. Comparativement à 2018, une baisse de 15,81% a été enregistrée dans le nombre d’accidents, de de 1 % dans le nombre de morts et de 18,90% dans le nombre de blessés, a précisé le colonel Guemat dans une conférence de presse. Il a expliqué que cette baisse était due aux efforts consentis par le Commandement de la Gendarmerie nationale «ayant placé le domaine de la sécurité routière en tête de ses priorités, en procédant à la sécurisation de près de 85% des routes, l’adaptation permanente de ses formations sur le terrain et l’exploitation optimale des moyens techniques et aériens à même de réaliser une meilleure couverture des routes». Il a été procédé, dans ce sens, à «l’appui de ses actions préventives grâce à une série de procédures complémentaires dont l’expertise technique, les études scientifiques et la formation des membres spécialisés, outre le renforcement des activités de sensibilisation et du contact quotidien direct sur le terrain, les réseaux sociaux et les établissements éducatifs».
Les principales causes de ces accidents sont dues aux automobilistes (85,40%), aux piétons (7,34%) et aux véhicules (4,52%), a-t-il précisé, affirmant que le facteur humain restait la principale cause de ces accidents (92,90%). Concernant les mesures prises à même de mettre terme aux accidents de la route provoqués par les conducteurs de camions et de bus, le colonel Guemat a annoncé qu’il sera procédé prochainement à la révision et l’actualisation du décret exécutif de 2016 en vue de la prise en charge de mesures coercitives et plus rigoureuses afin de mettre terme aux accidents de la route.

Six blessés graves dans un accident de la route à Tissemsilt
Six personnes ont été grièvement blessées dans un accident de la circulation, survenu dimanche soir sur le chemin de wilaya (CW 15) reliant les communes de Beni Chaïb à Sidi Slimane wilaya de Tissemsilt), a-t-on appris auprès des services de la protection civile. Cet accident s’est produit dans la ville de Beni Chaïb suite à un dérapage d’un véhicule utilitaire faisant 6 blessés graves, qui ont été évacués au service des urgences médicales de l’établissement public hospitalier de Bordj Bounaama. Selon une source médicale du même établissement de santé, l’état des blessés nécessite un suivi médical continu, ajoutant que l’une des victimes subira une opération chirurgicale au niveau de l’épaule. Une enquête a été ouverte par les services de la gendarmerie nationale pour déterminer les circonstances de cet accident.

Démantèlement d’un réseau de trafic de psychotropes, saisie de plus de 300 000 comprimés à Mascara
Les services de la Gendarmerie nationale de la wilaya de Mascara ont démantelé un réseau de trafic de psychotropes, dont sept membres ont été présentés lundi, devant la justice, ainsi que la saisie de plus de 300 000 comprimés, a-t-on appris de ce corps de sécurité. L’opération a été menée la semaine dernière, a indiqué le commandant Sami Harat, dans une déclaration à la presse. Le responsable a expliqué que la surveillance des membres du réseau, composé de neuf personnes, a débuté depuis plus de deux mois et s’est soldée la semaine écoulée par l’arrestation de sept membres du réseau, dont des médecins et une pharmacienne, qui utilisaient leurs fonctions dans le domaine médical pour couvrir leurs activités illicites. Selon la même source, sept membres du réseau, qui activaient au niveau de l’ouest du pays, ont été arrêtés en possession de 309 412 comprimés psychotropes. Deux véhicules et une somme d’un million de dinars ont été saisis. Deux individus demeurent en fuite, a-t-on ajouté.

Hospitalisation de neuf écoliers pour difficultés respiratoires à Annaba
Neuf élèves de l’école primaire Abdelaziz Aïnouz de la cité Oued Fercha dans la ville d’Annaba ont été évacués vers l’hôpital pédiatrique Sainte-Thérèse après avoir présenté des signes de difficultés respiratoires, a-t-on appris auprès de la cellule de communication de la direction de la protection civile.
Agés entre 9 et 11 ans, ces enfants ont été examinés par des médecins et prélèvement de sang leur ont été effectués pour identifier les causes de ces symptômes, a indiqué le directeur de la santé, Abdennacer Daâmach. «Ces enfants se trouvent encore sous surveillance médicale, mais leur état ne prête pas à inquiétude», a assuré le directeur de la santé. Les parents des élèves qui fréquentent la même classe se sont regroupés à l’hôpital causant une situation de tension en attendant les résultats des analyses laborantins.

Un enfant meurt percuté par une voiture à Relizane
Un enfant a trouvé la mort, dimanche, percuté par une voiture à la Cité «Sid El Hadj», territoire de la commune de Ben Daoud (wilaya de Relizane), a-t-on appris lundi, auprès des services de la Protection civile.
La même source a indiqué que les agents de la protection civile sont intervenus dimanche soir, pour évacuer un enfant de 4 ans, percuté par une voiture à la Cité «Sid El Hadj» à la commune de Ben Daoud.
Grièvement blessé, l’enfant est décédé avant d’arriver à l’hôpital, explique la même source, relevant que le corps sans vie de la victime a été transféré à la morgue de l’établissement public hospitalier «EPH Mohamed Boudiaf» de Relizane. Les services de sécurité territorialement compétents ont ouvert ,pour leur part, une enquête pour déterminer les circonstances de cet accident.

Coronavirus : le secteur touristique européen perd 1 milliard d’euros par mois
Le secteur touristique européen a perdu « deux millions de nuitées » hôtelières depuis janvier en raison de l’épidémie de coronavirus, a indiqué lundi, le commissaire européen Thierry Breton, qui évalue à « un milliard d’euros en moins par mois » les pertes pour l’industrie touristique. « Depuis le mois de janvier, c’est deux millions de nuitées en moins pour l’industrie touristique européenne, et à peu près un milliard d’euros en moins par mois » pour le secteur, a précisé le commissaire français chargé du Marché intérieur, lors d’une interview diffusée par des médias français. La Chine a suspendu le 25 janvier les voyages organisés à l’étranger pour tenter d’enrayer la propagation de l’épidémie, alors que le pays est considéré comme le plus gros « émetteur » de touristes, avec près de 150 millions de voyages à l’étranger en 2018. « Depuis janvier, les touristes chinois ne viennent plus en Europe » en raison de ces restrictions de circulation, a rappelé M. Breton. Les Chinois voyagent avant tout dans la région Asie, mais lorsqu’ils optent pour du long-courrier, leurs destinations de prédilection sont l’Europe, les états-Unis et l’Australie.
La Chine est également le pays dont les ressortissants dépensent le plus lorsqu’ils sont en voyage. Pour l’Europe seule, les visiteurs de l’Empire du Milieu ont représenté 30,2% de la valeur totale des ventes détaxées en 2019, selon la société spécialisée Planet.