petrole5

PÉTROLE : Les cours du baril repartent à la baisse

Les prix du pétrole étaient en légère baisse hier en cours d’échanges européens, dans un marché calme et propice aux prises de bénéfices après les pics de la semaine dernière. Dans la matinée, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en février valait 66,12 dollars à Londres, en baisse de 0,02% par rapport à la clôture de vendredi. D’autre part, le gouvernement chinois a annoncé hier une série de baisses de droits de douane sur un grand nombre de produits technologiques ou alimentaires. Ces annonces concernent tous les partenaires commerciaux de Pékin et ne semblent pas directement liées au différend en cours avec les États-Unis, même si certains produits sur la liste, comme le jus d’orange et les avocats, peuvent intéresser plus spécialement les producteurs américains. Les deux puissances se sont mises d’accord au début du mois pour signer, début janvier, un accord «préliminaire» réglant une partie de leur conflit commercial.

L’Algérie assurera la présidence de l’OPEP, OPAEP et GECF en 2020
Par ailleurs , L’Algérie assurera, en 2020, la présidence de trois importantes organisations énergétiques internationales à savoir, l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), l’Organisation des pays arabes exportateurs de pétrole (OPAEP), et le Forum des pays exportateurs de gaz (GECF), ce qui témoigne de la place qu’elle occupe sur la scène énergétique internationale, a indiqué dimanche un communiqué du ministère de l’Énergie. À cette occasion, le chef de la délégation algérienne, le P-DG du Groupe Sonatrach, Kamel-Eddine Chikhi, a exprimé la fierté de l’Algérie d’assurer cette responsabilité « Notre pays continuera à soutenir l’OPAEP dans le but d’encourager l’industrie pétrolière arabe et la complémentarité entre ses pays membres pour permettre à ce secteur de s’acquitter de son rôle de moteur du développement socio-économique au service de nos pays arabes », a exprimé M. Chikhi. De son côté, le représentant de l’Algérie a fait savoir que « l’année 2020 sera riche en activités visant la consolidation de la coopération entre tous les membres pour œuvrer ensemble à la préservation des équilibres du marché en faveur des pays producteurs et consommateurs ».a-t-il souligné.
L’Algérie avait pris, lors d’une cérémonie organisée avant le début des travaux de la 17ème réunion ministérielle du Comité conjoint de suivi de l’accord OPEP-non OPEP, tenue le 5 décembre dernier à la capitale autrichienne Vienne, la présidence tournante de l’OPEP, qu’elle assurera à compter du 1er janvier 2020, succédant au Venezuela. À cet effet le ministre de l’Énergie, Mohamed Arkab, avait déclaré que les pays membres de l’OPEP ont qualifié la prochaine année « d’année de défis », soulignant que les ministres de l’OPEP ont accueilli favorablement la présidence de l’Algérie pour la prochaine période, et ce grâce à ses bonnes relations avec tous les pays. Alors que l’Algérie devrait avoir un rôle actif dans le rapprochement des vues dans le cadre de l’accord de coopération OPEP-non OPEP, visant à soutenir les prix du brut.
Yousra Hamedi