7.9 C
Alger
24 février 2024
lecourrier-dalgerie.com
ACTUALITÉLA 24

Ouverture du 7e congrès de l’UNFS, demain, à Smara : la femme sahraouie à la pointe du combat

C’est demain que s’ouvrent dans les camps des Réfugiés sahraouis, à Smara, les travaux du 7e congrès de l’Union nationale des femmes sahraouies (UNFS). Des conférences politiques préparatoires dudit congrès de l’UNFS ont été organisées, en prévision de ce conclave féminin, mars dernier, dans l’ensemble des communes de la wilaya de Dakhla et Smara, des camps de Réfugiés sahraouis. L’organisation des femmes sahraouies, partie prenante dans la lutte du peuple sahraoui, pour le recouvrement de son indépendance, durant la phase de Guerre de libération contre la colonisation espagnole, puis contre l’occupant marocain, depuis 1975. La femme sahraouie a et continue d’intensifier son rôle et son action, sur les plans politique, médiatique et diplomatique pour l’application de la légalité internationale, notamment depuis le cessez-le-feu, entre le Front Polisario et le Royaume marocain, en 1991, sous les auspices onusiens, en vue de la tenue du Référendum d’autodétermination du peuple sahraoui, qui peine à se traduire, à ce jour. Situation qui a accentué les souffrances du peuple sahraoui, au regard de la réalité des conditions humaines difficiles dans lesquelles sont confrontés les Réfugiés, en général et la femme sahraouie en particulier. De l’autre côté du mur de la honte, séparant les territoires libérés du Sahara occidental de ceux encore sous occupation marocaine, les Sahraouis subissent au quotidien les affres de la politique des autorités coloniales de Rabat, ciblant notamment la femme, un des principaux piliers, par lequel la culture de la dignité et de l’attachement au droit fondamental de décider du destin du peuple sahraoui transmis aux générations sahraouies, à ce jour. Le congrès en question se tient, faut-il le noter, dans une conjoncture particulière, notamment au regard des exactions intensifiées de l’occupant marocain contre les Sahraouis des territoires encore occupés, ainsi que la tenue, le mois courant, de la réunion du Conseil de sécurité des Nations unies sur le Sahara occidental. Nombreux seront les invités qui ont fait le déplacement à Smara, pour un double objectif. À savoir: réaffirmer leur soutien à la Cause du peuple du Sahara occidental, en général, et à la femme sahraouie, en particulier; l’occasion aussi de réitérer leur appel, à l’adresse de la communauté internationale, l’exhortant d’assumer ses engagements pour la tenue d’un référendum d’autodétermination. Les travaux du 7e congrès de l’UNFS débuteront, demain, par le discours du secrétaire général du Front Polisario, président de la République arabe sahraouie démocratique (Rasd), Mohamed Abdelaziz. Plusieurs documents seront au menu des travaux dudit congrès, selon le comité préparatoire du conclave des femmes sahraouies, pour ne citer que le programme d’action future de l’UNFS, la réglementation juridique et le projet du règlement intérieur, qui ont été au menu des conférences politiques préparatoires, précitées, en prévision de ce rendez-vous. Il sera question, durant ces trois jours, autres que les travaux des participantes à ce congrès, des débats sur la teneur des documents précités, l’évaluation du bilan de la direction sortante, et l’élection de la nouvelle direction de l’UNFS, des conférences et des activités, en marge du conclave des femmes sahraouies, auquel prendra part une délégation venue des territoires occupés. Des rencontres qui seront ponctuées par l’expression des invités étrangers, venus d’Amérique latine, d’Afrique, d’Asie et de l’Europe, notamment sur les violations des Droits de l’homme dans les territoires sahraouis encore sous occupation marocaine, la spoliation par l’occupant des ressources naturelles du Sahara occidental, les moyens à mettre en œuvre pour briser le blocus politico-médiatique qu’impose Rabat sur les territoires occupés… Pour rappel, les participantes à la conférence de préparation du congrès de l’UNFS ont souligné leur «attachement» à l’autodétermination du peuple sahraoui, et réitéré leur volonté à «demeurer toujours à l’avant-garde du combat», ont-elles souligné.
Karima Bennour

Related posts

IL N’IRA PAS À BRUXELLES : Tebboune se fait représenter par Lamamra

courrier

MENACES SUR LE BON DÉROULEMENT DU 3e TRIMESTRE : Le MEN appelé à assumer ses responsabilités

courrier

COMMISSION JURIDIQUE DU SÉNAT : Ould Abbès et Barkat entendus

courrier

L’Office national des statistiques sur le parc automobile : « Une bonne partie des véhicules n’est pas immatriculée au cours de l’année d’importation »

courrier

Aïn el-Fouara : boire et déboires

courrier

Lutte antiterroriste : Démocratie et respect des droits de l’Homme, comme panacée

courrier

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.