Zetchi-Medouar

Nouvelle formule de compétition : Les modalités d’accession et de rétrogradation prédéfinies fin septembre

Les modalités d’accession et de rétrogradation seront prédéfinies lors de la prochaine réunion du Bureau fédéral, prévue à la fin du mois de septembre courant à Ouargla, a annoncé mardi Alger le président de la Fédération algérienne de football, Kheireddine Zetchi. «Avec l’adoption de la nouvelle formule de compétition, il faudra déterminer le nombre de clubs de Ligue 1 qui rétrogradent à l’issue de l’exercice en cours, et ceux qui accèdent à partir du palier inférieur», a indiqué Zetchi en conférence de presse, au Centre technique de Sidi-Moussa. Le président de la FAF a assuré que pour le moment «il n’y a rien de concret à ce propos», mais selon lui «il sera question de choisir entre la rétrogradation d’un seul club et l’accession de trois, ou alors, la relégation de deux clubs de première Division et l’accession de quatre à partir du palier inférieur». Une décision qui selon Zetchi sera «prise de manière rationnelle» et avec l’objectif de «faire le meilleur choix», pour permettre à ce projet d’aboutir. «Nous pèserons le pour et le contre et nous verrons s’il est plus judicieux de faire descendre un seul club, plutôt que deux. Mais pour cela, il faudrait que le quatrième club qui devra accéder suivant cette formule soit capable de faire face au cahier des charges qu’impose l’évolution au sein du championnat Elite», a-t-il insisté. En effet, selon le président de la FAF, désormais, il ne sera plus question de «vouloir» faire partie du championnat Elite, comme cela était le cas à l’avènement du professionnalisme en Algérie, mais plutôt de «pouvoir» faire face à tout ce que ce statut exige. A ce propos, Zetchi a annoncé que lors de la prochaine réunion du Bureau fédéral, il sera procédé à l’installation d’une Direction nationale du contrôle de gestion (DNCG) : une structure qui se chargera d’accompagner les clubs et de s’assurer qu’ils remplissent toutes les conditions nécessaires pour faire partie du championnat professionnel. «Le principal objectif de la DNCG sera de s’assurer à ce qu’il y ait un équilibre financier au sein de tous les clubs pros, c’est-à-dire, entre leurs revenus et leurs dépenses. Une situation qui leur évitera de crouler sous les dettes et les éventuels problèmes qui en résulteront» a-t-il expliqué. Concernant les salaires des joueurs qui atteignent parfois des montants exorbitants et qui sont souvent à l’origine de ce perpétuel endettement des clubs, Zetchi a assuré que la FAF n’a pas l’intention d’imposer un plafonnement précis. «Si un club décide de verser un salaire particulier à un joueur, il est en droit de le faire. Mais cette décision ne doit pas se répercuter négativement sur l’équilibre financier du club, car si cela viendrait vraiment à arriver, la DNCG interviendra pour le rappeler à l’ordre» a-t-il assuré. Le président de la FAF a conclu en se disant conscient de l’ampleur de la tâche, car le chantier qu’il vient de lancer et vraiment trop gros, à tel point que sa réalisation dépassera probablement le mandat de l’actuel bureau. Mais d’après lui, il fallait lancer ce chantier et corriger les imperfections au fur et à mesure. De leurs côté, les président de clubs ont majoritairement bien accueilli cette nouvelle formule de compétition à cinq paliers, avec 18 formations professionnelles au niveau de l’élite. «La première formule n’a rien donné. Donc, nous avons tout à gagner en essayant cette nouvelle variante» a indiqué à l’APS le président du NA Hussein-Dey, Mourad Lahlou. Dans la nouvelle formule de compétition qui entrera en vigueur à partir de l’année prochaine, il y aura cinq paliers, à savoir : une Première Division à 18 clubs professionnels, une Ligue 2 à deux groupes de 16 clubs, une Division Nationale Amateur à six groupes de 16 clubs, Un championnat Régional (1 et 2), ainsi qu’un Championnat Wilaya, incluant Honneur et Pré-Honneur.