Wafa Chaâlal

LAGHOUAT : Coup d’envoi des 6es journées africaines du monodrame

La ministre de la Culture et des Arts, Wafa Chaâlal, a donné, jeudi à Laghouat, le coup d’envoi des sixièmes journées africaines du monodrame, en présence des autorités locales, des troupes participantes, africaines et nationales. Intervenant à cette occasion, Mme. Chaâlal a souligné que « cette manifestation connait au fil de ses éditions un accroissement de la participation des professionnels et amateurs du 4ème art, lui conférant une dimension africaine ». Pour cette édition, un hommage est rendu à titre posthume à l’artiste de Laghouat, Smahi Merfouaâ, une des figures du théâtre ayant travaillé avec le réalisateur Lakhdar Hamina, a déclaré la ministre de la Culture. Et d’ajouter: « cet évènement culturel tire son aura des efforts de nombreux acteurs de la scène culturelle et de troupes théâtrales, avec un accompagnement des autorités locales et du mouvement associatif porteur de projets artistiques constructifs rassemblant l’élite du monodrame qui s’emploient ensemble à promouvoir ce genre culturel ». « Ce développement est possible, surtout que Laghouat dispose aujourd’hui d’un théâtre régional, en plus de l’appui qu’accorde le ministère au septième art pour réunir les conditions nécessaires à un climat propice et encourageant à la créativité », a-t-elle soutenu. Le wali de Laghouat, Abdelkader Bradai, a déclaré, de son côté, que cette manifestation culturelle est favorablement accueillie et mise à profit par la population laghouatie pour côtoyer les artistes venus enrichir la scène culturelle locale. Il a ajouté que « la participation des délégations culturelles de pays africains traduisent, une fois de plus, la cohésion culturelle entre eux, et constitue une occasion afin d’échanger leurs expériences dans ce domaine ». Pour le commissaire de cette manifestation, Bouzid Messaoudi, ces journées constituent un projet de rencontre des troupes théâtrales, spécialisées dans le monodrame, pour présenter des pièces théâtrales démontrant le brassage culturel national, maghrébin et africain. Selon le même responsable, cette manifestation devra être mise à profit pour découvrir et former de nouvelles compétences dans l’interprétation, la mise en scène, le script, la scénographie et la chorégraphie, en plus de l’animation de communications sur le théâtre et sa promotion. Ces journées qu’abritent, du 23 au 28 décembre, la maison de la culture « Tekhi Abdallah Benkeriou », se déroulent avec la participation de troupes théâtrales de la République arabe sahraouie démocratique, de Tunisie, de Mauritanie, d’Égypte, de Libye et du Bénin, en plus des troupes algériennes, ont indiqué les organisateurs. Auparavant, la ministre de la Culture et des Arts a procédé à l’inauguration d’une exposition artistique mis sur pied en marge de ces journées.