Tennis

JM-Oran 2022 / Tennis : Les Algériens ratent le coche

A la surprise générale, les sélections algériennes de tennis  »messieurs et dames » ont quitté prématurément la 19é édition des JM-2022 d’Oran au terme de deux journées de compétition au tennis club Habib-Khelil de Hai Salem. La seule performance à relever, est celle réalisée par la gent féminine qui a atteint les quarts de finale du tableau double grâce à la paire Ines Ibbou – Ines Bekrar. Après avoir battu au premier tour les Portugaises Maria Ines Fonte et Mariana Alves Campino (6-3, 6-2), les Algériennes sont tombées en quarts sur les têtes de série N2, les Espagnoles Bouzas-Martistany. Ces deux dernières ont remporté le match 7-5, 6-3. En simple, Amira Benaissa avait composté son billet pour le deuxième tour après sa victoire contre la Portugaise Maria Ines Fonte (5-7, 7-6, 6-4) en 3h et 30m. Par la suite, Benaissa est tombée malheureusement sur la tête de série N2, l’Espagnole Guiomar Maristany Zuleta (2-6, 2-6). Pour sa part, Ines Ibbou, exemptée du premier tour, a été éliminée dès le second tour par la Marocaine Yassmine Kabbaj (6-2, 6-4), à la suprise générale.  »Benaissa a fait une très bonne entame de la compétition en remportant le premier match devant une très bonne joueuse. Par la suite, la logique a été respectée car face à elle, il y avait la tête de série N2. Pour sa part, Ibbou est passée à coté. Elle n’a pas développé son jeu comme lors des « test-events » où elle a réalisé un parcours exemplaire. Je pense qu’elle a subi la pression du public et de la presse qui étaient en force », a déclaré à l’APS, le Directeur des équipes nationales (DEN) de la Fédération algérienne de tennis (FAT) et le capitaine d’équipe  »messieurs », Noujeim Hakimi. Si les Algériennes ont réussi leur entrée, ce n’était pas le cas pour les messieurs qui ont quitté la compétition prématurément. Le tennisman algérien Toufik Sahtali, était le premier à avoir quitté ce rendez-vous oranais après une défaite concédée devant l’Egyptien Maamoun Karim Mohamed (6-3, 7-6) en 2h et 41 minutes de jeu. Idem pour son compatriote Youcef Rihane qui s’est incliné, à la surprise générale, face au Turc Kirci Koray en deux sets (6-3,6-2). Le même sort a été réservé aux Algériens dans l’épreuve du double. Le duo Youcef Rihane-Samir Hamza Reguig a perdu devant les Slovènes Maj Premzil et Sebastian Dominko 6-3 4-6 (8-10)  »Il faut être logique, le classement international a été respecté. Certes, il y a de la frustration et beaucoup de regret car nous avons raté des points faciles sur certains jeux. Nos adversaires savaient concrétiser sachant que ce genre de match se joue aux petits détails. Face à nous, il y avait des joueurs classés aux 200e ATP et la mission n’était aussi facile. Dès le début, nous avons misé sur un bon parcours seulement, car nous nous savions que la compétition sera rude », a expliqué le DEN. Et d’enchaîner:  »Je pense que cette compétition nous a permis de tirer des conclusions et avoir plusieurs idées sur les prochaines échéances à venir. Maintenant, on va continuer à travailler et préparer les échéances à venir. Chez les messieurs, On va préparer la Coupe Davis que l’Algérie abritera en mois d’août prochain. Concernant les dames, elles vont se préparer en individuel en vue de la prochaine Coupe d’Afrique des nations ». La compétition se poursuit au tennis Club Habib-Khelil à Hai Salem avec le déroulement des quarts (simple) et demi-finales (double). Les finale du simple sont programmées pour le jeudi, tandis que celles du simple auront lieu vendredi. Pour rappel, la sélection des messieurs était composée de Youcef Rihane, Toufik Sahtali et Samir Hamza-Reguig. Celle des dames, avait dans ses rangs: Ines Ibbou, Amira Benaissa et Ines Bekrar. Soixante-neuf (69) joueurs dont trente (30 dames) issus de dix-huit (18) pays ont été inscrits à ce rendez-vous de la  »Mare Nostrum ».