Gaïd Salah

GAÏD SALAH ÉVACUE LA POLÉMIQUE : «Nous n’avons aucune ambition politique»

Le général de corps d’Armée, chef d’état-major de l’Armée nationale populaire, Ahmed Gaïd Salah, a répondu aux parties qui supposent, en cette conjoncture sensible dans le pays, que le vice-ministre de la Défense nationale serait tenté par des ambitions politiques.

Hier, en effet, et au quatrième jour de sa visite à Ouargla, à la 4e Région Militaire, Gaïd Salah évacue, d’un revers de main, toute intention de l’Armée de vouloir s’emparer du pouvoir.
Une mise au point arrimée à un rappel de la devise républicaine et constitutionnelle de l’ANP que celle, notamment d’être au service exclusif de la patrie et du peuple algérien. «Que tout le monde sache que nous nous sommes engagés à maintes reprises et en toute clarté que nous n’avons aucune ambition politique mis à part servir notre pays conformément à nos missions constitutionnelles et le voir prospère et en sécurité. Telle est notre ultime finalité», tranche crûment le chef d’état-major, qui s’est exprimé, une nouvelle fois, sur le développement de la situation dans le pays.
Ainsi, Gaïd Salah rappelle, en guise d’introduction de ce chapitre, qu’il ne renoncera jamais à son engagement d’accompagner le peuple algérien dans son mouvement pour le changement. «À cet égard, je me suis engagé personnellement à maintes reprises, devant Allah et devant la patrie et l’histoire, et c’est là un engagement solennel auquel je ne renoncerai jamais, par respect à la Constitution et aux lois républicaines, à l’instar de ce serment que j’ai pris devant les chouhada de la Glorieuse Révolution de Libération ; ces braves qui ont suivi la voie juste et sont tombés en martyrs pour elle», jure-t-il à nouveau pour éviter «toute lecture erronée» des discours de l’état-major de l’ANP.
« L’ANP continuera d’œuvrer avec honnêteté à accompagner le peuple algérien, de manière rationnelle, sincère et franche, dans ses marches pacifiques et matures, ainsi que les efforts des Institutions de l’État et de l’appareil de justice», en veut comme preuve à ses propos le vice-ministre de la Défense nationale.
Autre chapitre sur lequel s’est attelé Gaïd Salah, ce qui était prévisible, la lutte contre la corruption dont il rappelle un deuxième engagement d’assainir le pays des membres du «gang» derrière le bradage de l’Économie nationale. Encore une fois, Gaïd Salah revient sur les «dossiers lourds» de la corruption ouverts par la justice pour afficher son satisfécit. Toutefois, il accuse ces mêmes parties d’être toujours là, à tenter de mettre la pression sur la justice à l’effet de s’en échapper. «Les porte-voix et les apôtres de la bande tentent de saborder la noble démarche de libérer la justice de toutes formes de pression par la désinformation de l’Opinion publique nationale et prétendre que le jugement des corrupteurs ne constitue pas une priorité, mais il y a lieu de le surseoir jusqu’à l’élection d’un nouveau président de la République qui se chargera de juger ces prédateurs », affirmant que l’objectif réel derrière cela est d’«essayer, par tous les moyens, d’entraver cette démarche nationale majeure, afin de permettre aux têtes de la bande de s’échapper de l’emprise de la justice ».
Face à ces parties, Gaïd Salah assure que «l’ANP a mis en échec ces complots et conspirations, grâce à la sagesse, la clairvoyance et la perception profonde du déroulement des évènements et l’anticipation de leur évolution».
Sarah Oubraham