PH. P CULTURE

FESTIVAL DU FILM ARABE DE MALMO : « Their Algeria » de Lina Soualem décroche le prix spécial du jury

Le film « Their Algeria (Leur Algérie) » de la franco-algérienne Lina Soualem a décroché le prix spécial du jury pour le concours des films long métrage au festival du film arabe de Malmo (Suède) dont la manifestation a été clôturée, dimanche, selon les organisateurs.

A travers son film « Their Algeria » (2020), une production algéro-franco-qatarie, la réalisatrice Lina Soualem raconte l’histoire de ses grands-parents Mebrouk et Aicha, séparés après plus de 62 ans de vie conjugale, en plongeant dans la mémoire des premiers migrants algériens en France.

Par ailleurs, le film tunisien  » L’Homme qui a vendu sa peau » de la réalisatrice tunisienne Kaouther Ben Hania », lequel figurait sur la liste définitive des nominations des Oscars du meilleur film international cette année, a raflé le prix du meilleur long métrage. Le programme de la 11e édition du festival a enregistré la participation de près de 40 films de 23 pays, en présence des organisateurs et dont les festivités ont été retransmises via Internet.

Créé en 2011, le festival de Malmo tend à créer des passerelles entre la culture arabe et les cultures occidentales à travers des films, étant un langage visuel mondial. Le festival avait annoncé, au terme de l’édition précédente en octobre dernier, avoir changé la date de son rendez-vous annuel qui sera organisé désormais en avril de chaque année.

« Nomadland » remporte les prix du meilleur film et du meilleur acteur
La Chinoise Chloé Zhao l’a emporté dans la catégorie « meilleur réalisateur » et son road-movie « Nomadland » a été sacré « meilleur film », dimanche au cours de la cérémonie des Bafta, les récompenses britanniques du cinéma.

Déjà sacrée aux Golden Globes fin février et première femme à avoir obtenu quatre nominations aux Oscars la même année, la cinéaste indépendante de 39 ans a rendu hommage à « la communauté nomade qui nous a si généreusement accueillis dans sa vie, elle a partagé avec nous ses rêves, ses luttes ».