La Montagne de Baya

Exposition artistique en duo à Alger : Le film « La Montagne de Baya » à l’honneur

L’exposition artistique en duo des plasticiens Kamel Belatrache et Eltsova Maria, qui se poursuit au niveau du Centre culturel Mustapha Kateb d’Alger jusqu’au 18 novembre, constitue une grande fenêtre pour découvrir le patrimoine algérien riche et un évènement dédié à la mémoire du réalisateur le défunt Azzedine Meddour pour son film « La montagne de Baya ». Les galeries de la salle d’exposition relevant de l’Etablissement Arts et Culture de la wilaya d’Alger ont été ornées depuis dimanche de plus de 40 toiles de différents volumes et couleurs où les deux plasticiens Kamel Belatrache et son épouse Eltsova Maria ont attiré l’attention du public qui a apprécié les détails des toiles par la technique Sotryboard conçue par l’artiste Kamel Belatrache et qui relate par la plume et la couleur une partie du scénario du film « La Montagne de Baya » du réalisateur le défunt Azzedine Meddour. Le plasticien Kamel Belatrache a précisé qu’il entend à travers l’exposition d’une partie de ses œuvres consacrée au film « La Montagne de Baya » avec la technique Storyboard, rendre hommage au réalisateur Azzedine Meddour qui a laissé son empreinte dans la réalisation cinématographique algérienne. L’artiste Belatrache, qui a étudié à l’Académie nationale des beaux-arts de Surikov (Moscou), a indiqué que « le travail sur les œuvres exposées a nécessité deux ans de recherches intensives sur les composants et les caractéristiques, ainsi que sur les éléments de vêtements traditionnels, d’ornements, d’urbanisme, d’artisanat et d’autres rituels cérémoniels. Travaillant dans le domaine de la scénographie à la Télévision algérienne, Belatrache a exposé des tableaux artistiques sur les vêtements traditionnels algériens ainsi que trois autres tableaux empreints de symbolisme comme un rêve humain, qui lui ont valu la deuxième place au festival virtuel international organisé en Grande-Bretagne dans le domaine de « l’art de la représentation (Théâtre) », alors que sa femme, l’artiste Eltsova Maria, s’est classée première. De son côté, la plasticienne Eltsova Maria, qui a participé à de nombreuses expositions internationales et en Algérie, s’est appuyée dans ses œuvres exposées sur un style particulier selon une merveilleuse vision esthétique, où la femme, les paysages, le patrimoine et l’histoire algérienne du Sud à la Casbah, en passant par Ghardaïa, ont constitué une matière artistique fertile, sur la base de la technique des couleurs à l’huile. L’artiste présente des peintures qui portent sur l’atmosphère festive d’un mariage dans l’oasis de Tamanrasset, et la musique traditionnelle jouée sur les instruments d’Imzad et de Tindi, par les femmes de Touareg qui portaient les plus beaux vêtements traditionnels et des bijoux en argent.
L’artiste russe a également exprimé son inspiration pour les sujets de ses œuvres d’art du patrimoine algérien, qui se caractérise par sa richesse dans ses éléments et son atmosphère, précisant que l’Algérie « constitue une étape importante dans l’art orientaliste, car elle a attiré une sélection des artistes les plus importants au monde, en influençant leurs vocations artistiques, comme ce fut le cas pour l’artiste Etienne Dinet et Delacroix ».

vip303 prada88 asiabet angkasa138 warung138 sikat138 bonus168 fit88 judicuan luck77 slot123 pragmatic77 winslot88 slot99 hoki303 dewa99 garuda99 mantra88 emas138 vegasgg gas138 bimabet megahoki88 dragon77 jakartacash coin303 caspo777 cuan138 jackpot138 megawin77 slot http://vegasgg.patrolicyber.com/