17.9 C
Alger
26 février 2024
lecourrier-dalgerie.com
ACTUALITÉ

ÉPIDÉMIE DU CORONAVIRUS : Perturbations et rumeurs dans « les airs »

Comme à chaque menace, dont on ignore la gravité et l’ampleur, le coronavirus provoque, depuis déjà un moment, une escalade de peur, mais aussi de rumeurs qui trouvent dans l’Internet un terreau propice pour leur propagation.

C’est ainsi que des sites d’informations ont, dans toute la journée d’hier, fait état de l’annulation des vols d’Air Algérie vers et depuis la Chine dont au moins deux villes sont boudées par toutes les compagnies aériennes. « Ce n’est pas vrai ! », dira Amine Andaloussi, le chargé de communication d’Air Algérie, qui affirme que seule « L’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) est habilitée à fermer une ligne ». Et d’ajouter : « il s’agit de tout un écosystème qu’il faut respecter ».
Notre interlocuteur, qui explique l’origine de la rumeur par « l’annulation d’un vol en provenance de Pékin que la presse, notamment audiovisuelle, attendait en vue de rendre compte du protocole de prévention mis en place », a, par ailleurs, assuré qu’« une nouvelle reprogrammation a été décidée en Chine, et ce, pas uniquement pour l’Algérie, mais pour toutes les compagnies aériennes ». La cause ? « Ce n’est pas le coronavirus, mais c’est fait dans le cadre du Nouvel An chinois », dira notre interlocuteur. Une excuse, convenons-en, difficile à « gober », quand on sait que le trafic aérien a été fortement perturbé à cause du coronavirus qui continue à semer mort et panique. Mais notre interlocuteur ne se laisse pas perturber. « C’est la cause officielle qui nous a été communiquée par les autorités chinoises », dit-il en professionnel de la communication, avant de préciser qu’il ne s’agit pas d’« annulation, mais de report ». « Les vols devraient reprendre durant la première semaine de février », renchérit-il. « D’ailleurs, dira encore M. Andaloussi, nous ne desservons, à raison de deux vols par semaine, que Pékin qui n’est pas concerné par les mesures de confinement draconiennes imposées à quelques 56 millions de chinois », soit plus que la population algérienne.

« La liste des vols à haut risque n’est ni officielle ni définitive »

Le chargé de communication d’Air Algérie rappellera, en outre, le fait que la compagnie aérienne nationale ne se focalise pas uniquement sur la Chine, puisque il y a d’autres destinations – peut-être devrions-nous parler de « provenances » – qui, elles aussi, sont, certaines plus que d’autres, à risque. « Nous (Air Algérie, ndlr), dira-t-il, travaillons en étroite collaboration avec le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière qui nous communique les destinations dont les vols doivent être soumis au protocole de prévention ». Rappelons que le ministère de la Santé, lui-même, travaille en étroite collaboration avec l’Organisation mondiale de la santé (OMS) qui, semble-t-il, rend compte de l’évolution du nouveau coronavirus. Y aurait-il donc une liste officielle ? « Non », répondra M. Andaloussi qui a indiqué que « la “liste” n’est ni officielle ni définitive ». Pour le protocole de prévention, explique, par ailleurs, notre interlocuteur, il est scindé en deux parties distinctes. La première est enclenchée quand la destination est déclarée à haut risque. Des kits de prévention sont alors octroyés à l’équipage : des gants, des masques et des blouses spéciales. La deuxième étape, elle, est enclenchée dès que l’équipage voit qu’un passager présente des signes d’une quelconque contamination. Le commandant de bord fait alors le suivi, une ambulance est dépêchée et une équipe médicale prend le « patient » en charge. « Et si un quelconque cas de contamination au coronavirus est diagnostiqué, c’est tout l’avion qui sera mis en quarantaine », conclut M. Andaloussi.
Hamid F.

Related posts

L’Algérie, 3e importateur mondial de lait avec 1 milliard USD, 1er consommateur maghrébin et une production déficitaire de près de milliards de litres : La vache ne rit plus…

courrier

ÉNERGIES RENOUVELABLES : L’Algérie basculera doucement mais sûrement

courrier

RESPONSABILITÉ DE LA FRANCE ENVERS LE PEUPLE SAHRAOUI : « Être pour ou contre le colonialisme, il n’y a pas d’autre posture »

courrier

Saâdani accuse l’opposition d’en être la cause : la révision de la Constitution renvoyée aux calendes grecques

courrier

ELLE ACCORDE L’ASILE POLITIQUE À CARLES PUIGDEMONT POUR CONTESTER L’ACCUEIL DE BRAHIM GHALI EN TERRE ESPAGNOLE : L’insoutenable chantage de Rabat contre Madrid

courrier

Mohamed Salem Ould Salek (MAE) : «Le Maroc se comporte comme Israël»

courrier