10.9 C
Alger
27 février 2024
lecourrier-dalgerie.com
ACTUALITÉ

ELLE TIENT DEBOUT, 60 JOURS DURANT, CONTRE LA BARBARE MACHINE DE GUERRE SIONISTE : Héroïque résistance palestinienne !

L’agression de l’entité sioniste contre Ghaza assiégée, se poursuit, et boucle son deuxième mois, avec son lot de bombardements contre les habitations, les écoles et les hôpitaux qui font des victimes surtout parmi les enfants et les femmes. Le crime commis par l’entité sioniste contre la population de Ghaza est qualifié de génocide par les juristes libres et indépendants.
Les chiffres donnés dans le dernier bilan établi par les autorités palestiniennes le prouvent: 16 248 martyrs, dont 7.112 enfants et 4.885 femmes; plus de 43.616 blessés ; 7 600 personnes portées disparues ; plus de 50 000 tonnes d’explosifs largués par les avions de l’occupation sioniste sur les maisons des citoyens civils, les hôpitaux, les écoles et les institutions civiles ; plus de 60 % des maisons et unités résidentielles détruites. Le Bureau de coordination de l’aide humanitaire de l’Onu (Ocha), a rappelé qu’environ 1,8 million de personnes, soit 80% de la population de la bande de Ghaza, ont dû quitter leur logement depuis le début de l’agression sioniste. Le représentant de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) en Palestine, Rik Peeperkorn, a déclaré hier qu’en moyenne, un enfant est tué toutes les 10 minutes à Ghaza. « Je pense que nous sommes proches du moment le plus sombre de l’humanité. Nous avons besoin d’un cessez-le-feu permanent », a-t-il déclaré. Les appels au cessez-le-feu sont ignorés par l’entité sioniste encouragée par les États-Unis à poursuivre son agression criminelle contre Ghaza mais aussi contre la population palestinienne en Cisjordanie et à El Qods-Est occupées, où selon des organisations palestiniennes, il y a eu 220 attaques de colons durant le mois de novembre et plus de 400 depuis le 7 octobre, visant des véhicules, des personnes, des habitations, dans les villages, sur les routes et dans les champs appartenant à des Palestiniens.

Solidarité mondiale
Le génocide mené par l’entité sioniste contre la population palestinienne est appuyé par les États-Unis et leurs alliés occidentaux (Royaume Uni, France, Allemagne, Canada,…) qui livrent les bombes et les armes ainsi que l’aide dans le renseignement et le soutien politique. Mais, dans ces pays, l’opinion publique a choisi le camp de la vérité et de la justice, c’est-à-dire celui de la cause palestinienne. Les jeunes, en particulier, qui, en grande partie, ont découvert le caractère anti colonial de cette cause, manifestent par centaines de milliers dans les rues pour exprimer leur soutien à la Résistance palestinienne. Les compétitions sportives sont une occasion de montrer la solidarité avec les Palestiniens. C’est ce qui s’est passé lundi soir au stade olympique du 5-juillet, à Alger, où les joueuses de la sélection algérienne féminine (A) de football, ont brandi le drapeau palestinien, pour fêter leur victoire (1-0 face au Burundi) et leur retour à la Coupe d’Afrique des nations CAN-2024 (pour la première fois depuis 2018). De son côté, la résistance inflige à l’armée sioniste des pertes considérables en hommes et en matériel.
A Khan Younès, raids aériens et bombardements par l’artillerie depuis plusieurs jours précèdent les tentatives d’incursion terrestre à l’aide de blindés, bloquée par la Résistance. Sur plusieurs axes, les blindés sionistes sont empêchés de progresser et les forces d’occupation sont obligées de reculer. Tout cela enrage les dirigeants sionistes qui n’arrivent pas à obtenir le moindre résultat palpable à présenter aux Israéliens, ce qui accroît leur hystérie et leur aveuglement dans leur action génocidaire, sous prétexte de « démilitariser » Ghaza, comme l’a prétendu le ministre de la Défense de l’entité  sioniste, dans une conférence de presse tenue mardi simultanément et en «concurrence» avec la conférence de presse de Netanyahou, signe du désarroi diviseur qui frappe le régime sioniste. À ce propos, des médias israéliens affirment que la sécurité de Netanyahu a fouillé, à l’entrée de la réunion du cabinet de guerre sioniste, les affaires de son chef d’état-major afin de s’assurer qu’il ne portait pas d’appareil d’enregistrement.
M’hamed Rebah

Related posts

ÉCONOMIE NATIONALE : Un taux de croissance de 3,4% attendu en 2022

courrier

Elle aura lieu début octobre : une tripartite spéciale, dans une conjoncture particulière

courrier

À LA VEILLE DE LA RENCONTRE DES PARTIS DE L’ALLIANCE : Makri pose «les conditions de l’opposition»

courrier

ÉDUCATION NATIONALE : L’Enseignement à distance maintenu jusqu’au 29 avril

courrier

DÉTENUS DE DROIT COMMUN, D’INJURE ET DE DIFFAMATION ET CEUX AYANT RÉUSSI DANS LES EXAMENS D’ENSEIGNEMENT MOEYN ET PROFESSIONNEL : Grâce présidentielle pour plus de 8 800 détenus

courrier

Le P-DG de Sonatrach rejette les accusations portées contre celle-ci sur les recrutements : Ni complaisance, ni connivence à Sonatrach

courrier