Boeing 737 MAX 8

DÉCISION DE L’AVIATION CIVILE ALGÉRIENNE : Les avions Boeing 737 MAX 8 et 737 MAX 9 interdits dans l’espace aérien national

L’Algérie s’est enfin ajoutée hier, à la longue liste des pays et compagnies aériennes ayant d’ores et déjà fermé préventivement leur espace aérien, aux deux modèles d’avion conçus par le géant américain Boeing, le 737 MAX 8 et le 737 MAX 9.

C’est ce qu’a affirmé, hier, dans une note, la direction de l’aviation civile algérienne relevant du ministre des Tansports. Il est à rappeler que deux crashs des deux types d’avion ont fait 346 morts à moins de cinq mois d’intervalle.
Huit jours après le crash d’un 737 MAX 8 d’Ethiopian Airlines qui s’est écrasé 6 minutes après le décollage d’Addis-Abeba, faisant 157 morts et conduit le 12 mars dernier à l’interdiction de vol des Boeing 737 MAX 8 et le 737 MAX 9, les autorités de l’aviation civile algérienne ont rejoint la liste des pays interdisant le vol de ces avions, par mesure de précaution, en indiquant dans sa note avoir décidé «de suspendre toutes les opérations aériennes, soit le vol, l’atterrissage et le décollage, dans l’espace aérien algérien à tous les Boeing 737 Max 8 et 737 Max 9. Le 29 octobre 2018, un B737-MAX de Lion Air s’était abîmé en mer de Java 13 minutes après son décollage, faisant 189 morts. L’avionneur a quant à lui déclaré qu’il procéderait à une mise à jour du logiciel de bord des appareils en service dans les prochaines semaines.
C’est ce logiciel de contrôle de vol qui est mentionné dans le crash survenu le 10 mars dernier et qui a fait 157 victimes, et dans celui d’un autre Boeing 737 MAX de la compagnie Lion Air, qui s’était écrasé en mer de Java en octobre dernier. En clair, c’est ce logiciel de contrôle de vol qui est donc pointé du doigt dans le crash survenu en Ethiopie, et du Boeing 737 MAX de la compagnie Lion Air, qui s’était écrasé en mer de Java en octobre dernier.Un Boeing 737-800 en provenance de Moscou a réussi à atterrir à l’aéroport international de Sotchi, malgré des problèmes avec une aile, selon un responsable de l’aéroport. «Hier, un avion reliant Moscou à Sotchi a eu un problème technique au niveau de son aile mais a atterri sans dégâts dimanche à l’aéroport de Sotchi» a déclaré un responsable de l’aéroport.
«À l’approche de la piste d’atterrissage, un problème de mécanisation des ailes a été identifié. Il y avait 106 passagers à bord. Les services opérationnels de l’aéroport international de Sotchi ont été mis en alerte totale et ont accueilli l’avion à l’endroit où il s’est arrêté», a-t-il déclaré. Leur assistance n’a toutefois pas été sollicitée, l’équipage ayant réussi à faire atterrir l’aéronef sans problème.L’aéroport de Sotchi a continué à fonctionner normalement, selon le responsable. Boeing a récemment été confronté à de graves problèmes liés à l’exploitation de ses avions dans le monde entier.
Mohamed Amrouni