Omar

Décès à Paris de l’historien et anthropologue algérien Omar Carlier

L’historien et anthropologue universitaire algérien, Omar Carlier, est décédé vendredi à Paris à l’âge de 78 ans, a-t-on appris hier auprès de ses proches. Spécialiste du Mouvement nationaliste algérien et de Messali El-Hadj, le défunt était chercheur au Centre de recherche en anthropologie sociale et culturelle d’Oran (Crasc) et enseignant à Paris. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages consacrés à l’histoire contemporaine algérienne, dont « Le corps du leader: construction et représentation dans les pays du Sud », et son importante thèse intitulée « Socialisation politique et acculturation par la modernité, de l’étoile Nord-africaine au Front de libération nationale de 1926 à 1954″. Il avait quitté l’Algérie en 1993 pour Paris où il a occupé des postes d’enseignant universitaire à Clermont Ferrand puis à la Sorbonne avant d’être recruté comme maître des conférences à Paris 7 jusqu’à sa retraite en 2013. Etabli en Algérie en 1968 dans le cadre de la coopération, il s’était installé à Oran comme enseignant de droit et de sciences politiques. Né en 1943 d’une famille catholique conservatrice au Val d’Oise dans la région parisienne, le défunt qui se prénommait Jean-Louis, s’est converti à l’islam en prenant le nom d’Omar.

Mise en échec d’une tentative d’émigration clandestine à Tipaza
Une tentative d’émigration clandestine (par mer) de cinq personnes a été mise en échec par les services de la Gendarmerie nationale, à Tipaza, a indiqué hier le groupement territorial de ce corps constitué dans un communiqué. Dans le cadre du plan d’action du groupement territorial de la Gendarmerie nationale de Tipaza visant la lutte contre l’émigration clandestine, par mer, la brigade de recherches de la Gendarmerie nationale a ainsi arrêté cinq (5) personnes et fait échouer leur tentative d’émigration clandestine par mer, a ajouté la même source. Signalant que l’opération a été réalisée grâce à des informations parvenues à la brigade de recherches de la Gendarmerie nationale de Tipaza faisant ressortir que des personnes préparaient une traversée clandestine par mer, à partir d’une plage de la partie- Est de la wilaya. Les investigations menées par les enquêteurs ont permis, selon le communiqué, de déterminer le lieu fixé pour le lancement de cette traversée clandestine, à partir d’une plage de la commune d’Ain Taguourait. Suite à quoi l’unité de recherches, appuyée par des éléments de la brigade de sécurité et d’intervention de Hameur El Ain, ont effectué une intervention sur place. Outre l’arrestation de cinq personnes, l’opération a permis la saisie d’une barque de plaisance, dotée d’un moteur de 40 chevaux, 600 litres de carburant repartis sur 10 fûts, cinq (5) téléphones portables, 11 gilets de sauvetage, huit (8) valises à main, une boussole, une chambre à air, et des comprimés psychotropes, selon le document. Les suspects seront présentés devant les autorités judiciaires compétentes dés parachèvement des procédures d’enquête les concernant, a précisé le communiqué du groupement territorial de la Gendarmerie nationale de Tipaza.

Repêchage du corps d’une jeune fille noyée dans une mare d’eau à Illizi
Le corps sans vie d’une jeune fille (20 ans) noyée dans une mare d’eau à l’Oued Djarat, périphérie de la ville d’Illizi, a été repêché par les éléments de la Protection civile, ont rapporté hier les services de ce corps constitué. Les agents de la Protection civile sont intervenus suite à un appel de détresse lancé, pour récupérer le corps de la jeune fille noyée dans une mare d’eau. Le corps de la victime a été transféré à la morgue de l’hôpital « Targui wantimidi » du chef-lieu de wilaya, selon la même source. Les services de la Protection civile ont lancé, suite à cet incident, un appel quant aux risques de baignade dans ce genre de plans d’eau. Les services de sécurité compétents ont ouvert une enquête pour déterminer les causes exactes de cet incident.

Chlef : deux morts dans deux accidents de train
Deux personnes ont trouvé la mort dans deux accidents de train survenus dans les communes d’Oued Sly et Boukadir, à l’Ouest de Chlef, indique-t-on hier dans un communiqué de la direction de la Protection civile de la wilaya. Le premier accident a été signalé vendredi soir aux environs de 19H00 à l’entrée Est de la commune d’Oued Sly, où un homme (50 ans) a été mortellement percuté par un train de transport de voyageurs reliant Alger à Oran. La victime a rendu l’âme sur place. Le 2eme accident, survenu hier matin aux environs de 8H00 à la cité de la gare de la commune de Boukadir, a fait un mort, un soixantenaire après avoir été percuté par le train Coradia, en direction d’Oran, est-il ajouté dans le même communiqué. Une enquête a été ouverte par les services sécuritaires compétents de la wilaya pour déterminer les circonstances exactes de ces deux accidents, a conclu le document.

13 morts et 403 blessés sur les routes en 48 heures
Treize (13) personnes ont trouvé la mort et 403 autres ont été blessées dans des accidents de la circulation survenus à travers plusieurs wilayas du pays au cours des dernières 48 heures, a indiqué hier un communiqué de la Protection civile. Par ailleurs, trois (03) personnes de sexe masculin sont décédées par asphyxie au monoxyde de carbone émanant d’un chauffage à l’intérieur d’une habitation, au niveau de la commune de Frenda, dans la wilaya de Tiaret, ajoute la même source. Les secours de la Protection civile sont, d’autre part, intervenus pour éteindre neuf incendies urbains, industriels et divers. Lors de ces sinistres, 2 personnes ont été brûlées au 1er degré dans la wilaya de Sétif, 2 brûlées légèrement dans la wilaya d’Adrar, alors que 4 personnes présentaient des difficultés respiratoires dans la wilaya de Saida et 4 autres ont été incommodées par la fumée dans la wilaya de Sidi Bel Abbes. S’agissant des chutes de pluie qui se sont abattues au niveau des wilayas d’Illizi et Djanet causant le débordement de plusieurs oueds de la région, les éléments de la Protection civile ont sauvé 16 personnes dont 5 enfants et 2 femmes) cernés par les eaux pluviales à travers plusieurs points de la commune d’Illizi et 15 autres à bord d’un bus de transport de voyageurs sur la RN03, dans la commune de Djanet. Dans le cadre des activités de lutte contre la propagation du coronavirus (covid-19), les éléments de la Protection civile ont effectué durant les dernières 48 heures, 90 opérations de sensibilisation à travers le territoire national, rappelant aux citoyens la nécessité du port du masque, du respect du confinement et des règles de distanciation physique, ainsi que 50 opérations de désinfection générale ayant touché les infrastructures et édifices publics et les zones d’habitation.

Trois décès par asphyxie au monoxyde de carbone à Frenda (Tiaret)
Trois personnes sont mortes asphyxiées au monoxyde de carbone émanant d’un chauffage à Frenda dans la wilaya de Tiaret, a-t-on appris samedi auprès des services de la Protection civile. L’intervention de l’unité secondaire de la Protection civile de la daïra de Frenda, vendredi soir, au niveau d’une habitation à Haï Emir Abdelkader, a permis de constater le décès de trois personnes asphyxiées au monoxyde de carbone émanant d’un appareil de chauffage, a indiqué la même source. Les premiers éléments de l’enquête ont révélé que l’accident a été causé par un blocage de la conduite de filtration du gaz combustible du chauffage, a-t-on précisé. Les dépouilles des trois victimes ont été évacuées vers la morgue de l’hôpital de Frenda.