Constantine

Constantine : chute mortelle d’un homme du pont de Sidi M’cid

Un homme âgé de 40 ans, est décédé samedi soir, après une chute du pont de Sidi M’cid, à Constantine sur une hauteur de 100 mètres, a-t-on appris samedi auprès de la
direction de la Protection civile (DPC). Le corps de la victime dont l’identité n’a pas été déterminée a été repêché par des éléments du groupe de reconnaissance et d’intervention en milieu périlleux (GRIMP) relevant de la Protection civile, a précisé la cellule de l’information et de la communication de la DPC. L’intervention pour cet accident a été effectuée en étroite collaboration avec les agents de l’unité secondaire Sissaoui Selimane de la Protection civile, a encore ajouté la même source. La dépouille a été acheminée par les services de la Protection civile vers la morgue du centre hospitalo- universitaire (CHU) Dr Benbadis, a-t-on souligné de même source. À signaler qu’une enquête a été ouverte par les services de sécurité territorialement compétents, pour déterminer les circonstances exactes de ce drame.

Tébessa: deux corps décomposés découverts dans une maison
Les éléments de la Protection civile ont découvert dans la nuit de samedi à dimanche, deux corps dans un état de décomposition avancé, dans une habitation de la cité 600 logements du centre ville de Tébessa, a indiqué un communiqué de la direction de wilaya de la Protection civile. Dans un communiqué remis à l’APS par la cellule de communication, la Protection civile a précisé que les agents de l’unité principale de Tébessa Chahid Hachani Douh, sont intervenus tard dans la nuit, pour évacuer les deux cadavres qui étaient dans un état de putréfaction avancé, il s’agit d’un homme de 54 ans et d’une femme de 55 ans habitant cette maison. Après accomplissement des procédures d’usage en coordination avec les services compétents de la police et de la justice, les deux cadavres ont été transportés à la morgue de l’hôpital Alia Salah de la ville de Tébessa, une enquête a été ouverte par les autorités judiciaires, a souligné le communiqué.

Une enquête ouverte sur les mutilations de la statue d’Ain Fouara (Sétif)
Les services de la sûreté de wilaya de Sétif ont ouvert une enquête sur les circonstances exactes à l’origine des actes de vandalisme commis contre la statue de la fontaine d’Aïn Fouara par un individu âgé de 37 ans, a-t-on appris samedi auprès de ce corps de sécuritaire. Le chargé de communication, le commissaire de police de la sûreté de wilaya Abdelouahab Aïssani, a déclaré à l’APS que l’individu mis en cause dans cette affaire, originaire de la wilaya de Sétif, a escaladé le monument vendredi soir à 19h40 et dégradé des parties de la statue, avant l’intervention rapide des services de police qui l’ont épinglé et ouvert une enquête. L’individu a été arrêté et placé en garde à vue.
Il sera présenté devant le procureur de la République près le tribunal compétent, a ajouté la même source. Selon les procédures d’usage, la Direction de la culture et des arts et l’Office national de gestion et d’exploitation des biens culturels protégés constituées parties civiles devant les autorités judiciaires compétentes seront entendues, a souligné l’officier de police Aissani. A rappeler que la statue de l a fontaine Aïn Fouara, halte traditionnelle des visiteurs de la ville de Sétif et étape obligée des touristes, a fait l’objet d’actes de vandalisme en 1997, en 2006 et en 2017.

Pelé hospitalisé : « stable », il « réagit convenablement »
Pelé, 82 ans, qui souffre d’une infection respiratoire, est toujours « stable » et « réagit convenablement », a indiqué samedi l’hôpital de Sao Paulo, où la légende brésilienne du football mondial est soignée depuis mardi. Pelé « poursuit son traitement et son état est toujours stable », ont déclaré les médecins de l’Hôpital Albert Einstein dans un communiqué. « Il réagit convenablement aux soins prodigués pour traiter son infection respiratoire, sans aucune dégradation au cours des dernières 24 heures », ont-ils ajouté. Réagissant à des rumeurs faisant état d’une dégradation de son état de santé, plusieurs personnalités et organisations avaient exprimé leur solidarité au « Roi ».
La superstar française Kylian Mbappé a rendu un hommage à Pelé en tweetant le message « Pray for the King » (« Priez pour le Roi ») avec la mention « Pelé ».
La ville de Doha, où se déroule le Mondial-2022, a orné samedi plusieurs de ses bâtiments d’une photo de Pelé avec un message lui souhaitant un rétablissement rapide. De son côté, le capitaine anglais Harry Kane a lui aussi évoqué l’état de santé du Brésilien en conférence de pre sse.
« On lui envoie évidemment toutes nos pensées, à lui et à sa famille.
C’est une source d’inspiration pour nous, un joueur et une personnalité incroyable », a-t-il déclaré. Pelé avait été admis mardi à l’hôpital Albert-Einstein de Sao Paulo pour une réévaluation de son traitement contre le cancer du côlon.
Son infection respiratoire est « traitée par des antibiotiques », avaient précisé les médecins. Jeudi, sur son compte Instagram, Pelé avait indiqué qu’il s’agissait une « visite mensuelle » de routine et a remercié tous ceux lui ayant envoyé des messages de soutien.

La Suisse soutient les réfugiés palestiniens avec 42 millions de dollars
La Suisse a promis 40 millions de francs (42,5 millions de dollars) pour soutenir les réfugiés palestiniens par l’intermédiaire de l’Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA). Le Conseil fédéral du pays a déclaré, dans un communiqué, que « l’UNRWA recevra 20 millions de francs suisses par an pour les années 2023 et 2024″. « Avec cette aide, la Suisse réaffirme son engagement en faveur du développement humain, de l’action humanitaire et de la stabilité régionale », ajoute le communiqué. Selon le gouvernement suisse, 96 % des réfugiés palestiniens vivant encore en Syrie dépendent de l’aide humanitaire de l’UNRWA pour leur survie.

Sétif : saisie de plus de 1000 comprimés psychotropes et arrestation de 4 individus
Les éléments du groupement territorial de la Gendarmerie nationale (GN) de la wilaya de Sétif ont mis fin aux agissements de quatre (4) trafiquants de drogue et procédé à la saisie de plus de 1000 comprimés psychotropes, a indiqué samedi la cellule de communication de ce groupement.
Cette opération a été effectuée suite à l’exploitation d’informations faisant état de la présence d’individus se préparant à passer une importante quantité de psychotropes à bord d’un véhicule vers la ville de Bougaa, a précisé la même source, signalant qu’après contrôle, les éléments de la Gendarmerie nationale ont procédé à l’arrestation de quatre (4) individus en possession de plus de 1000 comprimés psychotropes. Le dossier de cette affaire a été transféré aux instances judiciaires a-t-on conclu de même source.

Grande Bretagne : visé par une enquête, le chef de la police des polices démissionne
Le chef de la police des polices britanniques a démissionné car il est lui-même visé par une enquête pénale portant sur des accusations anciennes, a annoncé ce week-end la ministre de l’Intérieur. Le directeur général de l’IOPC (Independent Office for Police Conduct) Michael Lockwood avait annoncé vendredi son départ immédiat en invoquant des « raisons personnelles et domestiques ». Mais samedi soir, la ministre de l’Intérieur Suella Braverman a précisé les raisons du départ du patron de l’IOPC, dans un contexte général de crise de confiance envers la police britannique. La ministre a indiqué dans un communiqué qu’elle avait dû « agir immédiatement » après avoir appris que « M. Lockwood faisait l’objet d’une enquête de police pour des accusations anciennes », et qu’elle avait ordonné à son administration de « lui demander de démissionner », sans quoi il risquait une « suspension immédiate ». Selon le Sunday Times, les faits qui lui sont reprochés, dont la nature n’a pas été précisée, remontent à quatre décennies, quand Michael Lockwood, aujourd’hui âgé de 63 ans, avait une vingtaine d’années.