Congré

CONGRÈS NATIONAL ARABE SUR LA NORMALISATION : Un projet israélien visant la « division » et la « fragmentation » des États-nations 

Le secrétariat général de la Conférence nationale arabe a affirmé que les accords de normalisation avec « l’ennemi, l’entité sioniste » ne sont qu’une « couverture politique » pour l’établissement d’une alliance entre des États arabes inscrits sur la voie de la trahison, en établissant des relations militaires et économiques, avec le système colonial israélien en Palestine, en opposition à la volonté des peuples, condamnant la visite au Maroc, du ministre israélien, Benny Gantz, qu’il qualifie de « criminel de guerre » et dénonçant l’accord militaire que Rabat a signé avec Tel-Aviv.

Les membres du secrétariat de la Conférence nationale arabe ont indiqué que la normalisation des pays arabes, avec l’entité sioniste, en réaction à la visite du ministre israélien de la guerre au Maroc, ne vise qu’ « à mettre en  œuvre le soi-disant « new East Project » qui ont –il rappelé, a été  publié, dans les années 90, par l’ex-président de l’entité sioniste Shimon Peres, et que le cours des évènements et obstacles « a empêché sa mise en œuvre à l’époque » ont-ils indiqué. Qualifiant l’accord militaire entre l’entité sioniste et le royaume marocain, d’une « violation de la volonté écrasante du peuple marocain » qui manifeste son opposition à l’établissement des relations entre Rabat et Tel-Aviv, depuis l’annonce de son officialisation par les plus hautes autorités de la monarchie marocaine, ils ont notamment alerté sur les conséquences dudit accord, sur la paix et la sécurité, notamment dans la région maghrébine et la scène arabe en plus d’être un coup de couteau dans le dos du peuple palestinien . Soulignant dans sa réaction, sur cet accord, que celui-ci constitue « une confirmation des craintes que nous avons exprimées depuis la signature du premier accord de normalisation avec l’ennemi, l’entité sioniste », il souligne que les objectifs d’Israël par sa politique de normalisation avec des pays arabes, dont le Maroc «sont de provoquer des conflits et des guerres entre les pays » et aussi, poursuit la même source « à l’intérieur des pays, dans le cadre du projet de division et de fragmentation des Etats-Nation ». Le secrétariat qui a condamné fermement la course marocaine a entretenir des relations avec Tel-aviv, par des accords « honteux » constitue également «  un encouragement à l’entité sioniste à aller de l’avant » dans ses pratiques coloniales contre le peuple palestinien, et de persister « à ne pas tenir compte de toutes les lettres et résolutions internationales , y compris les décisions de se retirer des terres palestiniennes occupées », « de mettre en œuvre le droit au retour » et « d’empêcher et d’arrêter l’extension des colonies » ainsi que « de maintenir le blocus sur les Palestiniens de Gaza et violer les droits de l’Homme du peuple palestinien » . Saluant la mobilisation des Marocains contre la normalisation de leur pays avec l’entité sioniste, le secrétariat de la conférence nationale arabe a appelé toutes « les forces de la nation à soutenir la position du peuple libre du Maroc qui rejette la décision des responsables marocains à normaliser avec Israël ».
Karima B.