Chantier

COMMANDE PUBLIQUE EN 2020 : Le gouvernement compte parachever et non inscrire de nouveaux projets

Le ministre des Travaux publics et des Transports, Mustapha Kouraba, a affirmé hier lors de son audition par la Commission finances et budget de l’APN que le gouvernement à établi «une échelle de priorités» en ce qui concerne son secteur. Une situation imposée par la conjoncture financière très délicate que traverse le pays, et ce dans le cadre de la politique de rationalisation des dépenses publiques.

Selon le ministre, la priorité dans les projets publics sera pour la finalisation des projets en cours de réalisation et inachevés. «Compte tenu de la situation financière du pays, la programmation de nouveaux projets sera décidée dès l’amélioration de la situation financière, en coordination avec le gouvernement et le ministère des Finances», a souligné Mustapha Kouraba, avant de dévoiler les principales attributions prévues pour le budget aménagement de son secteur dans le PLF 2020, en baisse par rapport à l’année précédente. Le PLF 2020 prévoit également, selon le ministre, l’attribution de 127 milliards DA pour les projets de son secteur en voie de réalisation.

Le ministre a précisé qu’une enveloppe financière de l’ordre de 10 milliards DA sera consacrée pour l’achèvement de réalisation des routes et autoroutes nationales et une autre enveloppe de 20 milliards DA pour les routes et chemins des wilayas et communaux. Évoquant le secteur du transport par rail, le ministre a souligné que le gouvernement a consacré une enveloppe de 127 milliards DA pour la réalisation de nouvelles lignes de chemins de fer et l’acquisition de nouvelles rames, insistant que les lignes à grand rendement économique seront les plus privilégiées dans l’état actuel. Dans cet ordre, il a indiqué que 6,34 milliards seront consacrés pour la construction de nouvelles lignes ferroviaires ou dans le dédoublement des voies existantes.
Les projets de réalisations de nouvelles lignes de métro et de tramways seront aussi prioritaires dans l’agenda du gouvernement pour l’année prochaine. Ainsi, 41,16 milliards DA seront injectés dans les travaux d’élargissement de l’itinéraire du métro d’Alger avec des extensions de El-Harrach vers Bab El Oued, Bab Ezzouar, (une ligne qui s’étend sur 7 stations, avec un taux de réalisation actuel estimé à 67 %).
La deuxième ligne de métro est prévue de Ain Naâdja vers l’aéroport international d’Alger s’étendant sur 4 stations et à un taux de réalisation actuel estimé à 40 %. Le programme de développement du métro d’Alger, financé par le gouvernement, prévoit également l’acquisition de 12 nouvelles rames et 2 locomotives. Selon l’exposition du ministre des Travaux publics hier, l’État débloquera les enveloppes financières nécessaires pour achever la livraison des tramways de Médéa, Ouargla et Sétif. Le ministre a fait savoir également que 72,8 milliards DA seront consacrés pour la réévaluation de plusieurs projets d’autoroutes et le dédoublement d’autres, qui représentent une urgence.
Le PLF 2020 prévoit également 433 millions DA pour la poursuite de réalisation des gares routières de Tlemcen, Tiaret et Skikda. Le gouvernement a consacré également 5,481 milliards DA pour le secteur du transport aérien, principalement en faveur des deux sociétés nationales Air Algérie et Tassili Airlines, et ce pour financer en premier lieu de nouvelles lignes aériennes intérieures, la restauration des installations dans les aéroports et aussi la subvention à 50 % des tickets des voyageurs nationaux sur les voyages dans le Grand Sud.
Hamid Mecheri