tomate industrielle

CHlef : Rencontre régionale de la filière de la tomate industrielle

Une rencontre régionale sur la filière de la tomate industrielle (saison 2020/2021) a été organisée jeudi à Chlef par l’Office national interprofessionnel des légumes et des viandes (ONILEV) afin d’expliquer les nouvelles mesures incitatrices décidées au profit des agriculteurs et transformateurs et préparer la campagne de récolte et de transformation pour la présente saison.

Dans une déclaration à l’APS, en marge de la rencontre ayant réuni les représentants des wilayas de Tipasa, Chlef, Ain Defla, Relizane, Blida et Mostaganem, le directeur général de l’ONILEV, Mohamed Kherroubi, a indiqué que la filière de la tomate industrielle a enregistré un « développement notable au niveau de ces wilayas, dont les capacités de transformation ont augmenté grâce, notamment, à la mise en service de l’unité de Relizane, qui va réduire la pression sur les autres unités de la région ».
M. Kherroubi a rappelé les mesures incitatives décidées par les responsables du secteur, dont la prime de soutien aux producteurs fixée à 4 DA /Kg et 1,5 DA/Kg accordé aux transformateurs, et l’obligation faite à ces derniers de payer les producteurs à la livraison, soit dès réception de la production de tomate, ou au plus tard au 31 mars. « Ces nouvelles mesures visent l’accompagnement des producteurs, la couverture des besoins du marché local et la réduction de l’importation de la tomate industrielle, la réduction de la facture des importations et l’ouverture du champ pour l’exportation de ce produit alimentaire », a expliqué le même responsable. Le DG de l’ONILEV a souligné que la production de la tomate industriel a connu, durant ces 10 dernières années, un important développement au niveau des wilayas dans le Centre et dans l’Ouest du pays ayant pris part à cette rencontre. Ces wilayas ont contribué à hauteur de 17% à la production nationale durant la campagne 2019/2020, a-t-il indiqué, avant derelever que la superficie globale contractuelle affectée à cette culture est de 3.130 ha. Une récolte de 1.500.000 quintaux de tomate industrielle a été réalisée durant la campagne écoulée, grâce aux efforts colossaux consentis par les différents acteurs et intervenants de la filière, dont 378 agriculteurs contractuels, représentant un taux de 10% des agriculteurs adhérents au programme de production et de transformation de la tomate industrielle à l’échelle nationale, selon les informations fournies par M. Kherroubi.
La transformation de ce volume de production au niveau des unités de transformation a donné lieu à une production de 250.000 qx de double concentré de tomate. Les wilayas du Centre et de l’Ouest disposent de six unités de transformation à Blida, Chlef et Relizane, ayant permis un relèvement du volume de tomate transformé de 7.200 tonnes durant la campagne 2019/2020 à pas moins de 11.080 tonnes durant la présente campagne. Plus de 500 agriculteurs ont adhéré, cette saison, au programme national de production et de transformation de la tomate industrielle, avec des prévisions qui tablent sur des surfaces de culture (contractuelles) de plus de 6.500 ha, au niveau des wilayas de Chlef, Ain Defla, Relizane, Tipasa et Mostaganem. A noter que cette rencontre a été organisée en coordination avec la Direction de services agricoles de Chlef et a été marquée par la présence du wali, Lakhdar Seddas, et des acteurs de la filière, entre agriculteurs, producteurs transformateurs et conseils professionnels, outre les chambres d’agriculture et les services agricoles de Tipasa, Chlef, Ain Defla, Relizane, Blida et Mostaganem. Toujours selon le Directeur général de l’ONILEV, cette rencontre s’inscrit au titre de la mise en œuvre de la feuille de route du ministère de l’Agriculture et du Développement rural relative au développement des cultures stratégiques et la garantie de la sécurité alimentaire, dans le cadre du plan quinquennal 2020/2024, et à travers un suivi de la mise en œuvre de cette directive.