02 (46)

CHENGRIHA APPELLE À LA CONSOLIDATION DU FRONT INTERNE POUR FAIRE FACE AUX ATTAQUES CONTRE LE PAYS : « La défense nationale est une responsabilité collective »

Face à la pression permanente qui s’exerce sur l’Algérie, en ce moment particulier de la vie du pays, faut-il à chaque rappeler le devoir patriotique de tout un chacun, institutions et citoyens, pour déjouer le complot. Ainsi, lors d’un séminaire organisé, hier, au niveau de l’école supérieure de guerre en 1ère Région militaire, sous le thème « Les guerres de la nouvelle génération: défis et méthodes de confrontation », le Général de corps d’armée, Saïd Chengriha, Chef d’état-major de l’ANP a appelé à la consolidation des liens de l’unité nationale et le renforcement du front interne pour faire échec à toutes les tentatives visant la stabilité et la sécurité de l’Algérie. De surcroit, en pleine conjoncture de détérioration de la situation sécuritaire régionale, à savoir, en particulier la guerre lancée par le Maroc contre le Sahara occidental et les tensions en conséquence dans toute la région.« Les éventuelles répercussions sur la sécurité et la stabilité de notre pays, induites par la détérioration de la situation sécuritaire dans notre environnement régional, en sus des viles et non moins répétées tentatives de porter atteinte à la cohésion de la société, nous imposent aujourd’hui, plus que jamais, d’œuvrer à consolider les liens de notre unité nationale et de renforcer notre cohésion et notre front interne, afin de faire face à toutes les menaces », a souligné Chengriha. Cité dans un communiqué du ministère de la Défense nationale, le chef d’état-major de l’ANP a indiqué que la consolidation de l’unité nationale est également « nécessaire » pour « relever les défis du développement socioéconomique, amorcé par l’État, sous la conduite de Monsieur le président de la République, chef suprême des Forces armées, ministre de la Défense nationale, visant la prospérité, le développement et l’amélioration des conditions de vie de nos concitoyens ». Le général de corps d’armée a soutenu, à ce titre, que « la maturité et la conscience politique dont a fait preuve le peuple algérien ont permis, dans un passé récent, de faire face, voire de déjouer ces desseins sournois ». Cependant, a-t-il poursuivi, « il ne faut, en aucun cas, que cela soit un objectif en lui-même, mais un moyen de renforcer davantage la vigilance et le sens patriotique, de prendre conscience de ce qui se trame contre notre pays et de se tenir prêt à faire face à toutes les éventualités et à tous les scénarios ». Autrement, a-t-il pointé du doigt l’objectif, « la défense nationale est un devoir sacré et une responsabilité collective qu’il nous appartient, en tant qu’individus, collectivités et institutions, d’assurer en plaçant les intérêts suprêmes de la nation comme objectif majeur, et en renforçant les exigences de la riposte à toutes les campagnes sournoises qui tentent vainement de cibler notre unité nationale, notre souveraineté et notre stabilité ».
F. G.