Karim Tabbou

CHAMBRE D’ACCUSATION PRÈS LA COUR DE TIPASA : L’activiste politique Karim Tabbou libéré

Arrêté avant son placement sous détention provisoire, par le juge d’instruction près le tribunal de Tipasa, le 11 septembre dernier, l’homme politique Karim Tabbou, porte-parole de l’Union démocratique et sociale (UDS-non agréé), a été libéré hier par la chambre d’accusation près la même instance judiciaire. C’est ce que nous avons confirmé auprès de l’un des avocats de la défense, maître Noureddine Ahmine. Pour rappel, Karim Tabbou, qui est également l’un des activistes les plus en vue dans les marches populaires et citoyennes de vendredi, a été accusé d’«atteinte au moral de l’Armée», comme reproche qui lui a «valu» une mise en détention provisoire. Au cours de la présentation, hier matin, devant le juge d’instruction, de leur client, les avocats de la défense ont plaidé pour une libération provisoire de Karim Tabbou, «étant donné que la détention préventive est une mesure conservatoire qui peut être remplacée par le placement sous contrôle judiciaire», a plaidé maître Mustapha Bouchachi, cité par l’APS. Se félicitant de la décision de la justice, maître Bouchachi a fait savoir que « selon la procédure judiciaire, Karim Tabbou devrait quitter l’établissement pénitentiaire de Koléa ce soir ou demain matin au plus tard et devra se présenter à la justice à chaque fois qu’il sera convoqué par le juge d’instruction, avant l’enrôlement de son affaire ».
L. B.