Maroc

BENNY GANTZ ACCUEILLI PAR DES MANIFESTATIONS DANS PLUSIEURS VILLES MAROCAINES : Le Front anti-normalisation en ébullition

La dynamique de normalisation avec l’État hébreu, engagée par le gouvernement islamiste du PJD, fait face à une large contestation dans la société marocaine. Il ne se passe pas un jour sans que des manifestations ne soient signalées dans des villes marocaines.

Cette volonté du palais royal et son makhzen d’aller à l’encontre de la volonté populaire est de plus en plus contestée et le « front du refus de la normalisation et de la soumission », un rassemblement de syndicats d’organisations multiplie les actions de rue pour faire pression sur les décideurs et les pousser à revoir leur position d’alliés de l’axe du diable.
Dans ce cadre, le Front de soutien à la Palestine et contre la normalisation avec l’entité sioniste, a  prévu d’organiser hier mercredi, un sit-in devant le Parlement à Rabat, pour exprimer avec force le rejet de la visite du ministre sioniste de la Guerre au Maroc, prévue pour mercredi et jeudi. «Tous les membres du Front marocain de soutien à la Palestine et contre la normalisation avec l’entité sioniste rejettent la visite de Benny Gantz, ministre de la Défense sioniste au Maroc qui s’inscrit dans le cadre de la politique de renforcement de la normalisation avec l’entité sioniste », a indiqué l’organisation dans un communiqué publié sur sa page Facebook, appelant « tous les défenseurs de la cause palestinienne à venir en masse à ce sit-in, afin d’exprimer leur rejet de la politique de normalisation initiée par les autorités marocaines ». Cette levée de boucliers du peuple marocain est une réaction, somme toute, logique, dans la mesure où il a toujours soutenu la cause palestinienne. Le palais où se déroule une guerre sourde pour la succession de Mohamed 6, a soutenu les plans du Makhzen qui utilise la carte de la normalisation avec l’entité sioniste pour influer sur les rapports de force dans cette guerre de succession. Or, de nombreux analystes marocains et même s’ils reconnaissent que le palais est conscient qu’il joue avec le feu en tournant le dos à la cause palestinienne et en ouvrant grandes les portes devant l’entité sioniste,  affirment qu’il est en train de provoquer le peuple ce qui pourrait ébranler les fondements de la royauté. La triptyque, « Allah, le roi et la patrie », qui était assumée par de larges couches de la société marocaine pourrait être abandonnée puisque des courants et même des organisations, dans le pays n’hésitent plus à réclamer un changement de système et la mise sur pied d’une république démocratique qui pourrait même revêtir le caractère fédéral qui donnerait une large autonomie aux populations rifaines. Dans le même cadre de « l’Instance marocaine pour le triomphe de causes justes de la nation » Abdessamed Fethi a dénoncé sur sa page Facebook, la visite du ministre de la Guerre Benny Gantz en affirmant qu‘il n’est pas le bienvenu au Maroc. Tout en appelant à mettre un terme au processus de normalisation avec l’entité sioniste, a indiqué qu’Israël,  « veut faire du Maroc un moyen et une voie pour régler ses comptes. Il œuvre pour pousser le Maroc à une guerre par procuration pours ses intérêts propres»,a–t-il souligné. Rappelant que la normalisation avec Israël est une trahison à la cause palestinienne, il a précisé qu’elle constitue une régression sur le plan éthique et de principe pour le Maroc. Il a affirmé qu’elle porte un double danger pour toute la région. Le premier danger est qu’elle constitue une menace pour la paix et la stabilité du Maroc. Comment faire confiance à un occupant, qui a des visées expansionnistes et un lourd passé dans la traitrise. Lui permettre d’infiltrer l’armée marocaine est une forme de haute trahison à la patrie et la Religion. La seconde menace concerne la paix et la stabilité des pays de toute la région et du continent. Israël, mû par ses velléités expansionnistes, ne se privera pas de fomenter et d’alimenter des guerres fratricides entre les peuples de la région», a-t-il soutenu. Benny Gantz, le ministre de la Guerre israélien, rencontrera au cours de sa visite au Maroc, des responsables du gouvernement et du palais. Il discutera avec des officiers de l’état-major, la possibilité d’organiser des manœuvres conjointes et de développer la coopération en matière d’armement et de technologie militaires. Il prévoit également de signer un accord pour la construction d’une usine de fabrication de munitions et pour l’installation d’une base militaire destinée à l’écoute et l’utilisation de drones dans des missions de reconnaissance, ce qui constitue une menace pour la sécurité de l’Algérie et même de l’Espagne qui a réagi fermement à l’intention de l’État hébreu de s’installer à environ une dizaine de kilomètres au sud de l’enclave de Ceuta et Melilla.
Slimane B.