Hamouda

BÉJAÏA : Noureddine Aït Hamouda arrêté

L’information s’est répondue comme une trainée de poudre aussitôt la nouvelle de l’arrestation de Noureddine Ait Hamouda, fils du colonel Amirouche, est opérée, hier après-midi, à Tichy dans la wilaya de Béjaïa. En effet, selon des sources concordantes confirmées par la Ligue algérienne des droits de l’homme, l’ex-député, à l’origine de la récente polémique née sur la personne de l’émir Abdelkader, a été arrêté, pour des raisons qui demeurent inconnues, par des agents de la police. Selon la LADDH, l’homme politique, dont les propos controversés lui ont valu une plainte d’un collectif de citoyens conduit par des membres de la descendance de l’émir Abdelkader, invités pour animer un café littéraire dans un hôtel de Tichy, « a été arrêté à l’instant par les agents de la brigade de recherche et d’intervention (BRI) au niveau de l’hôtel Alloui à Tichy à Béjaïa », pouvait-on lire sur un post de la LADDH publié hier sur sa page facebook. La semaine dernière, Noureddine Ait Hammouda, s’exprimant sur la chaine El-Hayat TV, s’est attaqué à la personne de l’émir Abdelkader, fondateur de l’État algérien moderne, le qualifiant de « traitre » pour avoir « vendu l’Algérie à la France ». Pas que, puisque l’invité de cette chaine de télévision a accusé les enfants, les petits-enfants et la veuve de l’émir d’avoir touché une pension de la part de l’État français. Le lendemain, le directeur d’El Hayat TV, Habet Hannachi a été convoqué par l’ARAV qui a décidé, en conséquence, de suspendre la chaine pour une durée d’une semaine.
R. N.