Arrestation d’un narcotrafiquant à Béchar

Un trafiquant de drogue en possession de 3,4 kg de kif traité et 3.299 comprimés de psychotropes a été arrêté lundi par les éléments des brigades de recherches et d’investigations, (BRI) relevant du service de la police judiciaire de la sûreté de wilaya de Bechar, a-t-on appris mardi auprès de la cellule de communication et de relations publiques de ce corps de sécurité. L’arrestation de ce trafiquant âgé d’une vingtaine d’années et la saisie de l’importante quantité de marchandise prohibée, ont eu lieu à la suite de renseignements faisant état de la détention illégale de drogues et psychotropes par l’individu concerné. Des investigations approfondies ont conduit à son arrestation et la perquisition sur ordonnance de la justice de son domicile a permis aux enquêteurs de mettre la main sur la drogue et les psychotropes ,a-t-on précisé. Trois flacons de solution buvable de psychotropes, outre un montant de
316 540 00 DA, provenant de la commercialisation illégale de la drogue et de psychotropes, ainsi que neuf (9) appareils téléphoniques et six (6) épées et des armes blanches de la catégorie 6, ont été également saisis lors de cette opération. Le mis en cause dans cette affaire a été présenté devant la justice qui a ordonnée sa mise en détention préventive en attendant la poursuite de l’enquête judiciaire pour sa prochaine comparution devant une juridiction compétente, a-t-on fait savoir.

Deux morts et un blessé dans un accident de la route à Aïn Témouchent
Deux personnes ont trouvé la mort et une autre a été blessée dans un accident de la circulation, survenu mardi sur la RN 101 dans son tronçon reliant les communes de Oued Bergueche et Hammam Bouhadjar (Ain Témouchent), a-t-on appris auprès des services de la protection civile. L’accident s’est produit suite au dérapage d’un véhicule utilitaire et son renversement causant la mort du conducteur et de son accompagnateur sur place. Un troisième passager a été grièvement blessé.
Ce dernier a été évacué vers le service des urgences de l’hôpital d’Aïn Témouchent. Les dépouilles des deux victimes ont été déposées à la morgue de l’EPH «Ahmed Medeghri» du chef-lieu de wilaya. Les services de la gendarmerie nationale ont ouvert une enquête pour déterminer les causes de cet accident mortel, a-t-on ajouté.

Neutralisation d’une bande de malfaiteurs à Tipasa
Un réseau criminel a été mis hors d’état de nuire par la brigade de recherche de la Gendarmerie nationale à Tipasa avec la saisie de 25 kg de drogues, a-t-on appris mardi auprès du groupement territorial de ce corps constitué. Selon un communiqué du groupement territorial, ce réseau compte six individus, qui faisaient du trafic de kif traité, en provenance d’une région de l’ouest du pays, pour l’écouler dans les wilayas du centre. Cette opération, réalisée par la brigade de recherche de la Gendarmerie nationale de Tipasa, en collaboration avec des éléments de l’Armée nationale populaire (ANP), a permis la saisie de deux véhicules touristiques, un fusil de chasse, et un montant de 1,4 million de Da, issus des ventes de ces drogues, outre des téléphones portables, est-il détaillé dans le même document.
Cette affaire a été mise à jour, est-il ajouté dans le communiqué, suite à l’immobilisation de deux véhicules touristiques au niveau du point de contrôle de la Gendarmerie nationale au carrefour de Mazafran, dont la fouille a abouti à la découverte d’une quantité de drogues. Après poursuite des investigations, à ce propos, les éléments de la gendarmerie nationale ont mis la main sur une autre quantité de drogue dissimulée dans un domicile de la ville de Maghnia à Tlemcen, est-il précisé dans le même communiqué.

Saisie de 3 fusils de chasse et arrestation de 5 personnes pour trafic d’armes à M’sila
Trois (3) fusils de chasse et une quantité de munitions détenus illégalement ont été saisis par les éléments de la sûreté de wilaya de M’sila et cinq (5) personnes ont été arrêtées dans cette affaire, a annoncé, lundi la cellule de communication de ce corps constitué . L’opération a été déclenchée suite à des informations faisant état de la détention d’armes à feu sans autorisation par un citoyen résidant au chef-lieu de wilaya, a précisé la même source, soulignant que les investigations menées ont permis d’interpeller le propriétaire des fusils de chasse et quatre complices.
Les impliqués dans cette affaire de trafic d’armes seront présentés devant le magistrat instructeur près le tribunal de M’sila pour le chef d’inculpation, «possession et commercialisation et trafic d’armes», ont conclu les services de police.

Le dérèglement climatique entrave les efforts de paix
Le dérèglement climatique pose et posera à l’avenir d’importants défis aux missions de maintien ou de construction de la paix, au point d’aggraver les conflits, prévient un rapport sur la Somalie publié mercredi. Des chercheurs de l’Institut international de recherche sur la paix de Stockholm (SIPRI) ont étudié les effets du changement climatique sur la Mission d’assistance des Nations unies en Somalie (MANUSOM). «Le paysage sécuritaire évolue au gré du changement climatique», affirme le responsable de l’étude, Florian Krampe, cité par l’AFP. Selon ce rapport, les ravages de décennies de conflit en Somalie ont été amplifiés par une série de sécheresses sévères qui ont mis sous pression le processus de renforcement de l’état et compliqué les opérations de la MANUSOM.
Par exemple, les conflits entre éleveurs et cultivateurs dans les régions rurales du pays se sont intensifiés avec l’irrégularité des saisons et de la météorologie qui contraignent les éleveurs nomades à adapter leur transhumance. Sécheresse et inondations ont déplacé des populations plus nombreuses réfugiées dans des camps servant de recrutement pour les groupes radicaux comme les insurgés «shebab».
Les déplacements de groupes de populations importants peuvent en outre fragiliser la gouvernance locale, dès lors que les accords de partage de pouvoir ne représentent plus «la composition démographique» de la communauté concernée. Si le changement climatique n’est pas forcément à la source d’un conflit, il en «accroît la probabilité», avertit Florian Krampe. Karolina Eklow, co-auteure du rapport, souligne que contrairement à la plupart des recherches connues sur la même thématique, celles du SIPRI ne visaient pas à prédire les futurs effets du changement climatique mais à en observer les conséquences actuelles.
«Ce n’est plus une question hypothétique», assure-t-elle, ajoutant que le personnel de la MANUSOM était déjà sensibilisé à ces enjeux. «Ils comprennent parfaitement l’amplitude du changement climatique et comment il altère tous les modèles» vérifiés jusqu’ici dans les expériences de résolution de conflits et ont commencé à le prendre en compte, estime-t-elle. Des centres de coordination de lutte contre la sécheresse ont été créés, de même qu’un poste de conseiller à la sécurité environnementale.

Facebook va consacrer un milliard de dollars au logement social
Le leader américain des réseaux sociaux, Facebook, va consacrer un milliard de dollars dans les dix prochaines années à construire des logements sociaux, principalement en Californie, où se trouve son siège, a annoncé mardi le géant des réseaux sociaux. L’accord passé avec le gouverneur de l’État américain, Gavin Newsom, et d’autres partenaires, devrait déboucher sur la construction de 20 000 nouveaux logements pour des instituteurs, des infirmiers et d’autres «travailleurs essentiels», d’après David Wehner, le directeur financier de Facebook. «Le gouvernement de la Californie ne peut pas résoudre seul le problème des logements abordables, nous avons besoin que d’autres entreprises réagissent comme Facebook, nous avons besoin de partenariats avec le secteur privé et les associations caritatives pour renverser la situation actuelle et faire face à la crise des coûts», a déclaré Gavin Newsom dans un communiqué.