amélioration de l'alimentation en eau potable

Amélioration de l’alimentation en eau potable à Tizi Ouzou : Une enveloppe de 100 millions DA débloquée

Un accord de principe a été accordé par le ministère des Ressources en eau de doter la wilaya de Tizi-Ouzou d’une enveloppe de 100 millions de DA, destinée à l’amélioration de l’alimentation en eau potable, a indiqué le wali Mahmoud Djamaâ.

«Nous avons eu l’accord de principe du ministère des Ressources en eau pour financer à hauteur de 100 millions de DA des opérations de rénovation des parties vétustes du réseau d’adduction d’eau potable (AEP) et de renouvellement de quelques pompes», a déclaré, jeudi, le chef de l’exécutif, en marge de la cérémonie de célébration du 58eme anniversaire de la fondation de la police algérienne, organisée à l’unité républicaine de sécurité de Boukhalfa . Cette décision fait suite à la réunion de travail tenue dimanche dernier au siège de la wilaya entre les autorités locales et les membres d’une commission du ministère des Ressources en eau, conduite par le Secrétaire générale Kamel-Eddine Mihoubi et dépêchée à Tizi-Ouzou par le ministre, Arezki Beraki, afin d’étudier toutes les préoccupations concernant la distribution d’eau potable en vue de leur prise en charge, a rappelé le wali. Lors de cette même rencontre à laquelle étaient présents les directeurs généraux de l’Office national d’assainissement (ONA), de l’ADE et de l’Agence nationale des barrages et des transferts (ANBT), et des directeurs centraux, le directeur de wilaya des ressources en eau, Mokrane Djouder, a présenté un exposé détaillé des zones (daïras, communes, villages, quartiers) souffrant d’une perturbation dans l’alimentation en eau potable. «Nous avons soulevé au SG les problèmes qui doivent être pris en charge dans l’immédiat notamment la vétusté du réseau qui engendre des pertes importantes d’eau ce qui impacte la distribution de cette ressource», a rappelé M. Djamaa.
Des solutions, à moyen et long terme ont été aussi proposées lors de cette même séance de travail. «L’un des problèmes de fond qui se pose au niveau de cette wilaya en matière d’alimentation en eau potable, est la mobilisation de la ressource», a ajouté le wali qui a observé que la solution à cette contrainte réside dans l’achèvement des deux barrages en cours de construction à Souk Tlata et Sidi Khelifa et l’inscription en réalisation de la station de dessalement d’eau de mer (SDEM) d’Iflissen . «l’Algérie est un pays semi-aride et si nous n’enregistrons pas localement une pluviométrie convenable et suffisante durant deux ou trois ans de suite, nous risquons d’avoir des problèmes en matière d’alimentation en eau potable», a souligné ce même responsable, en ajoutant que la wilaya a introduit auprès des autorités centrales compétentes une demande d’inscription en réalisation de la SDEM d’Iflissen, au nord de Tizi-Ouzou.
Lors de la réunion de dimanche dernier M. Mihoubi avait annoncé que les opérations urgentes, dont la réalisation de forages, la réhabilitation de réseau, entre autres, «seront lancées dans les prochains jours pour assurer l’alimentation des populations en eau potable, notamment en cette période de pandémie». Les projets structurants à moyen et long terme, feront l’objet d’un suivi et d’un accompagnement rigoureux pour leur livraison dans les délais afin de sécuriser la région en matière de ressources en eau, avait-il souligné, en rassurant que cette séance de travail sera suivie par des actions éminentes et concrètes. «Nous allons régler dans les prochains jours les opérations urgentes», a-t-il affirmé.