Banque

Voici les banques et activité en Algérie

L’Algérie compte un total de 20 banques et 8 établissements financiers en activité, selon la liste rendue publique par la Banque d’Algérie, publiée dans le dernier Journal officiel. La liste comprend la Banque extérieure d’Algérie (BEA), la Banque nationale d’Algérie (BNA), le Crédit populaire d’Algérie (CPA), la Banque de développement local (BDL), la Banque de l’agriculture et du développement rural (BADR) et la Caisse nationale d’épargne et de prévoyance (Cnep Banque). Sont également inscrites sur cette liste, la Banque Al Baraka d’Algérie, la Citibank N.A Algeria (succursale de banque), Arab Banking Corporation-Algeria, Natixis-Algérie, Société Générale-Algérie, Arab Bank PLC-Algeria, (succursale, BNP Paribas Al-Djazair, Trust Bank-Algeria, The Housing Bank For Trade And Finance-Algeria, Gulf Bank Algérie, Fransabank Al-Djazair, Crédit Agricole Corporate et Investment Bank-Algérie, H.S.B.C – Algeria (succursale) et Al Salam Bank-Algeria. Concernant les établissements financiers, la même source indique, qu’il s’agit de la Société de refinancement hypothécaire, de la Société financière d’investissement, de participation et de placement – Spa (Sofinance), Arab Leasing Corporation (ALC), Maghreb Leasing Algérie (MLA), la Caisse Nationale de Mutualité Agricole (CNMA), la Société Nationale de Leasing-SPA, Ijar Leasing Algérie-SPA et El Djazair Ijar-SPA.

Le sénateur RND Samir Kacimi n’est plus
Membre du Conseil de la nation, élu sous la chapelle du RND lors des sénatoriales partielles de fin 2015, Samir Kacimi est décédé hier matin, apprend la premier chambre du Parlement nationale. Réagissant à la mort subite de l’élu de Blida, le président du CN par intérim, Salah Goudjil, a adressé un message de condoléances à la famille du défunt dans lequel « il a exprimé ses sincères condoléances et compassion ». « J’ai appris avec une profonde affliction la nouvelle du décès de notre cher frère Samir Kacimi que Dieu, Tout Puissant, l’entoure de sa grâce éternelle », a écrit Goudjil.

Un faux Procureur arrêté à Guelma
Les services de la Gendarmerie nationale (GN) de Guelma ont arrêté un individu âgé de 56 ans pour usurpation de fonction de procureur de la République, selon la cellule d’information et de communication du groupement territorial de ce corps constitué citée par l’APS. Le mis en cause, issu de la wilaya de Souk-Ahras, s’est présenté aux éléments de la Gendarmerie nationale lors d’un contrôle de routine des documents et déclarations, comme étant un procureur de la République et après investigation, il s’est avéré que les papiers étaient « falsifiés », a indiqué la même source, ajoutant que le mis en cause a été conduit aux sièges de la Gendarmerie nationale pour enquête. Selon la même source, un dossier judiciaire a été élaboré à l’encontre de la personne arrêtée pour  »usurpation de fonction » et a été présentée devant le procureur de la République près le tribunale de Guelma. L’affaire remonte au 26 janvier 2021 lorsque les éléments de la brigade territorial de la Gendarmerie nationale de Guelma ont contrôlé le véhicule du mis en cause lors de l’accomplissement de leur mission de service de police de la circulation sur un axe de la route nationale (RN) 21 reliant Guelma à Annaba, a-t-on détaillé.

Smaïl Chergui évoque la sécurité au Sahel avec l’ambassadrice de Mauritanie à l’UA
Le Commissaire à la paix et à la sécurité de l’Union africaine (UA), Smaïl Chergui, a reçu vendredi l’ambassadrice de la Mauritanie, à Addis Abeba, Khadijetou Mbareck Fall, avec qui il a discuté des véritables défis au Sahel dont la lutte contre le terrorisme et les réseaux criminels. « J’ai reçu son excellence l’ambassadrice de Mauritanie, Khadijetou Mbareck Fall, avec laquelle j’ai discuté des véritables défis au Sahel, en particulier la lutte contre le terrorisme et les réseaux criminels », a indiqué Chergui dans un Tweet.

L’UA veut protéger les journalistes contre l’arbitraire
L’Union africaine vient tout juste de lancer, avec le soutien de l’UNESCO, la première plateforme numérique en ligne visant à améliorer la protection des journalistes, à lutter contre les menaces et la violence à leur endroit, ainsi qu’à favoriser les mécanismes d’alerte rapide et à renforcer la capacité de réaction sur le continent, a rapporté l’ONU sur son site. « Les médias ont un rôle crucial à jouer dans le mouvement historique et continental des Africains pour construire un continent de leurs rêves », a déclaré le Président de l’Union africaine et de la République d’Afrique du Sud, Cyril Ramaphosa, qui a co-présidé le lancement avec Audrey Azoulay, Directrice générale de l’UNESCO, et Jamesina King, de la Commission africaine des droits de l’Homme et des peuples (UA-CADHP), Rapporteure spéciale sur la liberté d’expression et l’accès à l’information en Afrique. Le président burkinabè Roch Marc Christian Kaboré s’est, pour sa part, félicité de l’initiative, indique l’ONU.

Retour des pluies dans le Centre et l’Est du pays
Des pluies, parfois sous forme d’averses orageuses, affecteront plusieurs wilayas du Centre et de l’Est du pays à partir d’aujourd’hui, selon un bulletin météorologique spécial (BMS) émis, hier, par l’Office national de la météorologie. Les wilayas concernées par cette alerte de niveau Orange sont: Tizi-Ouzou, Béjaïa, Jijel, Skikda, Annaba, le nord de Sétif, Mila, Constantine et El Tarf, précise la même source. La quantité de pluie estimée durant la validité de ce BMS prévue de dimanche à 03h00 jusqu’à 12h00, devra varier entre 20 et 30 mm et pouvant atteindre ou dépasser localement 40 mm, indique le bulletin.

« Black Lives Matter » proposé pour le Nobel de la paix 2021
Le député norvégien Petter Eide a proposé de nommer le mouvement « Black Lives Matter » (BLM) pour le prix Nobel de la paix 2021. Le BLM («la vie des noirs compte») va-t-il être récompensé pour ses actions? Il a été proposé au prix Nobel de la paix par le député norvégien Petter Eide qui affirme que l’impact des rassemblements antiracistes de BLM s’est fait sentir bien au-delà des États-Unis, selon le Guardian. «Je trouve que l’un des principaux défis que nous avons rencontrés en Amérique, mais aussi en Europe et en Asie, est le type de conflit croissant basé sur l’inégalité», a déclaré Eide. Dans sa proposition de candidature, le député a salué le mouvement pour sa capacité à «mobiliser des personnes de tous les groupes de la société», y compris en Norvège, où quelque 12.000 personnes ont assisté à un rassemblement de BLM à Oslo en juin.

Des soldats français coupés du monde durant 72H
Des légionnaires de l’opération française Harpie auraient passé soixante-douze jours isolés en pleine forêt guyanaise, faute d’hélicoptère et de budget pour leur payer des moyens de transmission. Une mésaventure, sur fond de mobilisation contre le virus Covid-19, qui vient illustrer l’écart entre les moyens théoriques et réels dont dispose l’armée française. Un groupe de légionnaires parti traquer les orpailleurs clandestins dans la jungle guyanaise « s’est retrouvé dans une sacrée galère! » relate des médias étrangers, révélant que « des soldats français auraient passé soixante-douze heurs dans la jungle, coupés du monde, faute d’hélicoptère disponible pour venir les récupérer ». Des déboires relatés au média par le sénateur du territoire de Belfort, Cédric Perrin, également vice-président de la commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées. Ce dernier a pris part au déplacement en Guyane d’une délégation parlementaire au mois de décembre. Des soldats du 9e RIMA et du 3e REI qui, à 400, doivent couvrir une zone de 41.000 km². Une zone « grande comme la Suisse, mais une Suisse sans route », précisait le député communiste du Puy-de-Dôme, André Chassaigne, rapporteur de la commission auprès des forces armées.