algeriep02

UNE DELEGATION DU HAMAS EST ARRIVEE HIER A ALGER : Vent d’espoir pour une réconciliation palestinienne

De hauts responsables des factions palestiniennes, notamment le Fatah et Hamas (une délégation du Hamas est arrivée hier après-midi à Alger suite à une invitation du président Tebboune) sont attendus à Alger dans les prochains jours pour apporter les dernières touches à un accord préliminaire visant à rapprocher les points de vue pour parachever un protocole visant à parvenir à la réconciliation nationale et la réunification des rangs palestiniens.

Les responsables algériens initiateurs des discussions entre factions palestiniennes,  auront des rencontres en aparté avec chacune des délégations avant de les réunir en fonction des avancées du processus de discussion, ont indiqué des sources médiatiques. Ces mêmes sources affirment que l’adoption d’un nouvel accord pour la réconciliation nationale palestinienne n’est pas à l’ordre, tout en précisant qu’il est prévu la mise en œuvre d’une stratégie visant à mettre en œuvre les accords précédents conclus au terme des rencontres prospectives tenues entre les différentes factions en janvier et avril derniers à Alger et qui avaient permis de rapprocher les points de vue des factions notamment du Hamas et de Fatah. Les responsables algériens ont informé les délégations de factions qu’aucun nouvel accord n’est prévu au terme des discussions qui devraient plutôt adopter une stratégie de mise en œuvre des accords conclus précédemment notamment au Caire, à Ghaza et à Istanbul et qui prendrait en compte les derniers événements sur la scène palestinienne et l’annulation des dernières élections prévues l’an dernier qui a ouvert la voie à des dissensions entre le Fatah et Hamas. Dans une déclaration à « El Qods El arabi » le porte-parole du Fatah, Moundher El- Hayek a rappelé que son organisation tient à répondre à l’invitation de l’Algérie pour concrétiser les efforts visant la réunification des rangs et des institutions palestiniennes. Il a indiqué que son organisation a présenté une motion qui comporte son point de vue sur les voies et moyens à mettre en œuvre pour en finir avec les dissensions palestiniennes parmi lesquels la mise sur pied d’un gouvernement d’entente nationale qui aura pour mission d’unir les rangs et les institutions palestiniennes. Il a affirmé par ailleurs que son organisation se rendra à Alger avec la ferme volonté de tout mettre en œuvre pour faire échec au plan de judaïsation de la ville sainte d’El-Qods, de la colonisation des territoires palestiniens et à la division des rangs du peuple palestinien. Il faut préciser dans ce cadre que les efforts de l’Algérie pour parvenir à l’unité des rangs palestiniens sont salués par l’ensemble du peuple et des factions palestiniennes. Ils ont tous reconnu à notre pays, sa volonté de respecter l’indépendance de la décision palestinienne, de soutenir sa cause et surtout d’appuyer tous les efforts visant à garantir au peuple palestinien son droit inaliénable à disposer de frontières sûres et reconnues conformément aux résolutions de la communauté internationale. Au temps où certains accourent pour la normalisation avec l’entité sioniste, l’Algérie a choisi de se mettre aux côtés du peuple palestinien en lutte. Elle défend la légalité internationale et la cause juste d’un peuple en lutte. Les médias palestiniens et le peuple suivent de très près  les efforts de l’Algérie pour réconcilier les factions et organisations palestiniennes qui visent à réunifier leurs rangs face à l’ennemi sioniste. Un vent d’optimisme souffle en Palestine où l’ensemble du peuple espère voir les efforts de l’Algérie couronnés de succès. Ce sera la meilleure réponse à ceux qui tentent, par tous les moyens de torpiller l’effort de l’Algérie, un effort qu’elle a toujours manifesté bien avant la proclamation de la naissance de l’Etat palestinien au terme d’un congrès du Conseil national palestinien en novembre 1988 à Alger.
Slimane B.