SÛRETÉ ET SÉCURITÉ DU TRAFIC AÉRIEN : Deux commissions chargées de l’aviation civile voient le jour

Le ministre des Travaux publics  et des Transports, Abdelghani Zaâlane  a procédé, hier, au siège de son département, à Alger, à l’installation officielle de deux commissions nationales  sur la sûreté de l’aviation civile (CNSA) et sur les facilitations du transport aérien (CFNTA). Lors de la cérémonie d’installation, Zaâlane a fait savoir que l’Algérie s’active actuellement à la création de son agence de l’aviation civile (ANAC), affirmant ainsi que cette nouvelle agence (ANAC)  aura pour mission principale la supervision du transport aérien et les activités de l’aviation civile en général. Évoquant la CNSAC ainsi installée, en présence des cadres du secteur, Zaâlane a précisé que  cette dernière à pour  objectifs de veiller à l’élaboration et à la mise en œuvre du programme national de sûreté de l’aviation civile et aussi de valider ce programme et d’en assurer sa mise à jour.  S’agissant de la CFNTA, cette même source affirme, d’emblée, que cette commission vise aussi à émettre un avis sur le programme national de facilitation du transport aérien  (PNFTA) et de veiller à sa mise en œuvre. Faut-il souligner également que ce programme a pour but principal de rehausser les processus et les procédures pour faciliter le mouvement des aéronefs, des membres d’équipage, des passagers, des marchandises, des bagages, …en éliminant les obstacles et délais non nécessaires, en plus de rehausser l’efficacité, la productivité et la qualité des services de transport aérien civil. Il permet également d’accompagner activement l’élaboration de stratégies novatrices pour traiter des problèmes de facilitations dans l’industrie du transport aérien et l’environnement de l’aviation civile. Abordant le processus du développement du réseau des  infrastructures aéroportuaires en Algérie, le ministre a, d’autre part,  souligné les efforts consentis par l’État afin de moderniser et développer ces infrastructures. Rappelant, dans ce cadre , que le nouvel aéroport d’Alger sera bientôt inauguré. La capacité de cette infrastructure sera de 16 millions de voyageurs par an. Quant à l’aéroport d’Oran «Ahmed Ben Bella », ajoute Zaâlane, il sera mis en service avant les Jeux méditerranéens. Tout en mettant en exergue le point nodal de la sûreté aéroportuaire  et ce, pour le bon fonctionnement des aéroports.  Dans cette optique, le ministre a fait état de la réception de cinq tours de contrôle à Alger, Oran, Constantine, Ghardaïa et Tamanrasset.
 Mehdi Isikioune