Covid-19

SELON LE PROFESSEUR RACHID MALIK : Les diabétiques représentent le 2e taux de mortalité de la Covid-19

Le professeur Rachid Malik, membre du Comité d’experts des médecins hospitaliers nationaux et chef de service de médecine interne du CHU « Saâdna Mohamed
Abdennour » de Sétif, a déclaré que le deuxième taux de mortalité par la Covid-19 enregistré dans le monde est celui des personnes souffrant de complications du diabète. Ce sont plus de 5 000 rapports scientifiques qui l’attestent.

Intervenu hier sur les ondes de la radio régionale de Sétif, le Pr Malik a indiqué que les taux d’infection chez les patient diabétiques sont égaux, et que la différence réside dans les complications graves de cette maladie. Il ajouta après avoir signalé qu’un certain nombre d’échantillons confirme que les diabétiques prennent des doses de plus de 300 g de sucre par jour en raison de leur association à des masque d’oxygène que « ces services n’ont pas réussi a collecter de données précises sur le nombre de décès dans les services de médecine interne en raison d’autres complications pour les patients telles que des cas d’insuffisance rénale , d’essoufflement et l’obésité ». Parlant de la situation épidémiologique dans la wilaya de Sétif, le médecin a mentionné qu’il y a un grand manque dans les capacités matérielles et humaines dans le service de médecine interne de Sétif, relevant que la majorité des services sont saturés et les lits sont occupés à 100%. Affirmant que malgré cela le personnel et les services du même établissement hospitalier sont aujourd’hui mobilisés contre la covid, et qu’il n y a pas de différence entre la médecine interne, service des maladies pulmonaires, et celui des maladies infectieuses et de la réanimation. Soulignant que les médecins et les paramédicaux souffrent d’épuisement physique et psychologique en raison de l’augmentation des cas, et du manque des ressources humaines et matérielles. Quant à la vaccination, le membre du comité d’experts des médecins hospitaliers nationaux affirma que ce dernier (vaccin anti covid) est d’une grande importance, et que ceux qui ont reçu la deuxième dose du vaccin ne ressentent pas les mêmes complications que ceux qui ne sont pas vaccinés. Le Pr Malik a remercié par ailleurs toutes les associations nationales et locales, et la société civile pour les images de la solidarité qu’elles ont récemment crée, affirmant que cela constitue une forte motivation pour vaincre l’épidémie.
S. Oubraham