SNPSSP

PROGRESSION DE CARRIÈRE POUR LES PRATICIENS SPÉCIALISTES DE LA SANTÉ PUBLIQUE : « Un acquis pour les trois prochaines années», se félicite le SNPSSP

Le Syndicat national des praticiens spécialistes de santé publique (SNPSSP) s’est félicité de la tenue de la troisième édition des concours de gradation. Venant après ceux de 2013 et 2015, ces concours consacrent, faut-il le rappeler, la progression de carrière pour le corps des praticiens spécialistes de la santé publique, dont ils ont été « injustement privés pendant de longues années», signale l’organisation syndicale dans un communiqué. Félicitant les praticiens spécialistes de la santé publique lauréats de cette troisième édition de ces concours, le SNPSSP a tenu à rappeler, dans son communiqué, que le principe de transformation des postes budgétaires pour ces concours « a été arraché grâce au combat de leur seul syndicat », Il informe également les futurs candidats , « que le principe de la reconduction de cette transformation des postes pour les années 2020-2021-2022, conformément à la réglementation en vigueur, est désormais acquis». est-il précisé. Concernant d’autres revendications qui ont été portées par le SNPSSP tout au long de leur mouvement de contestation, le syndicat indique que les décrets relatifs à l’élargissement de prime du service civil à l’ensemble des praticiens spécialistes exerçant dans les régions concernées et d’autres mesures incitatives, telles annoncées par le gouvernement au cours de l’été dernier, « sont en voie de finalisation » est-il indiqué. Le SNPSSP a fait savoir que le ministère de la Santé « a réaffirmé ses engagements à concrétiser rapidement la mise en conformité de la prime d’intéressement » avec les trois grades de la carrière, en débloquant ce dossier en souffrance depuis plusieurs années.
«La demande de règlement de la discrimination en matière d’imposition qui frappe leur corps sera réintroduite » est-il également indiqué, lors de l’élaboration de la loi de finances complémentaire au titre de l’année 2020 » précise la même source.
Soulignant, plus loin que le syndicat réaffirme « son attachement à la demande d’amendement du statut particulier » et du « régime indemnitaire » qui, rappelle le syndicat, «pénalise les praticiens spécialistes dans le déroulement de leur carrière», le SNPSSP a demandé, par la même occasion « la finalisation de l’élaboration des textes d’application de la nouvelle loi sanitaire », avant de rappeler que la commission mixte MSPRH-SNPSSP « se réunira sous quinzaine». Le SNPSSP a tenu, à la vielle de la célébration d’un an, du début , le 22 février dernier, du mouvement populaire pacifique pour le changement du système politique, de réitérer « au nom de toutes ses instances et adhérents, son soutien aux revendications exprimées par le hirak depuis le 22 février 2019 » visant à consacrer, poursuit la même source les « principes démocratiques dans le cadre d’un état de droit qui garantisse une meilleure justice sociale et une gouvernance à la hauteur des aspirations du peuple algérien » lit-on. Le SNPSSP exige, par la même occasion, « la levée de toutes les restrictions aux libertés fondamentales  ainsi que la libération de tous les détenus d’opinion ».
Karima B.