port-dalger

PORT D’ALGER : Hausse de 18% des conteneurs à l’export au 1er trimestre 2022

Le nombre de conteneurs pleins à l’export au port d’Alger a enregistré une hausse remarquable de 18% lors du premier trimestre de l’année en cours comparativement à la même période de l’exercice précédent, selon les données publiées dans le dernier numéro de la revue de l’Entreprise du Port d’Alger (Epal).

Cette augmentation dénote, selon la même source, la rigueur dans l’application des mesures de facilitation mises en place en faveur des exportateurs. Une hausse du taux de conteneurisation a été, également, relevée au cours des trois premiers mois de 2022, passant à 90%, contre 87% durant le 1er trimestre de 2021. Autre indicateur positif, les rendements portuaires de l’Epal, de janvier à mars 2022, avec une baisse de la durée d’attente moyenne des navires en rade, par rapport à la même période de l’année précédente, passant de 1,28 jour en 2021 à 0,87 jour en 2022. Idem pour le séjour moyen à quai des navires traités par l’Epal qui a reculé de 3,91 jours au 1er trimestre 2021 à 3,71 jours à la même période de l’année en cours. Pour sa part, le tonnage de la jauge brute des navires opérant en entrée a gagné 2,1%, passant de 4,1 millions de tonneaux au 1er trimestre 2021 à 4,2 millions de tonneaux au 1er trimestre 2022, soit un objectif réalisé à 98% sachant, que l’Epal prévoyait 4,3 millions de tonneaux durant cette période de l’année en cours. Quant au trafic passagers prévu pour cette même période de 2022 à 70 000 passagers et 31 000 auto-passagers, il a été réalisé respectivement à 89,91% pour une réalisation de 62.939 passagers et 90,36% pour 28011 auto-passagers, précise la revue de l’Epal. Toutefois, la publication de l’Epal a souligné que la crise sanitaire mondiale marquée par la pandémie du Covid-19 continue d’impacter le contexte économique actuel, engendrant une baisse de -15% du mouvement de la navigation et du trafic marchandises durant le 1er trimestre 2022, comparativement avec la même période de l’année écoulée. En effet, 329 navires, dont 293 opérants ont accosté au port d’Alger entre janvier et fin mars 2022, soit 86% de l’objectif fixé.
Ania Nch