Organisation des JM-2021 : Oran en pole position

Oran est en course avec Sfax pour l’organisation des Jeux méditerranéens de 2021, mais malgré ses atouts, la ville compte mettre en œuvre l’ensemble des moyens requis pour l’organisation d’une compétition de grande qualité. Si Oran obtiendrait le feu vert du CIJM, elle sera la seconde ville du pays à abriter ces joutes après Alger, la Capitale. Celle-ci a accueilli les jeux en 1975, il y a quatre décennies. L’Algérie avait obtenu, à cette époque, ses premières médailles grâce notamment à un jeune athlète, natif d’Oran, Rahoui Boualem. Le public sportif se souviendra sans nul doute de la fameuse finale de football. Un match historique qui a permis aux Fennecs de prendre le dessus sur les Français grâce au 3e but inscrit à la dernière seconde par Omar Betrouni. Par ailleurs, l’ancien gouverneur de la Californie et président de l’ONG « R20″, l’acteur Arnold Schwarzenegger et ancien Champion sportif mondial (culturisme), s’est exprimé mardi, via le réseau de messagerie Twitter, en faveur de la candidature d’Oran pour abriter la 19e édition des Jeux méditerranéens prévue en 2021 (JM-2021).

Réunion du CIJM, aujourd’hui, à Pescara (Italie)
Dans sa présentation, la candidature d’Oran insiste beaucoup sur les atouts en termes d’hébergement avec ses nombreux hôtels haut de gamme, mais pour ce qui est des infrastructures sportives, le dossier est basé quasi-exclusivement sur le nouveau complexe olympique de Belgaïd en cours de construction. Pourtant, la ville peut aussi compter sur des infrastructures de transport comme le Tramway, dont l’extension devra toucher le complexe olympique dans peu de temps. Le Comité international des Jeux méditerranéens (CIJM) se réunira, aujourd’hui, à Pescara (Italie), pour désigner qui, d’Oran ou de la ville tunisienne de Sfax, abritera, en 2021, la 19e édition des Jeux méditerranéens (JM). Dans la capitale de l’ouest du pays, les autorités locales, populations, commerçants, associations, mouvements culturels et sportifs, en d’autres termes toutes les franges de la société accordent une importance particulière à cet évènement sportif qui pourra donner une dynamique certaine à la ville et réaffirmera la dimension méditerranéenne de la région qui n’a jamais tourné le dos à la mer. Une source proche du dossier a rapporté qu’Oran est prête à accueillir dignement et dans les meilleures conditions cet évènement sportif. Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, en visite, en juin dernier à Oran, avait assuré les autorités locales du plein soutien du gouvernement sur tous les plans, à la hauteur de cet évènement regroupant les pays du pourtour méditerranéen. C’est dire que la candidature d’Oran est pleinement soutenue à tous les niveaux. La ville possède de grandes capacités d’hébergement dans un environnement de haut niveau, a souligné la même source. Il est à noter que juste après l’annonce du pays hôte, l’instance méditerranéenne procédera à la signature du contrat de l’organisation de cet événement avec le vainqueur.

Le village olympique d’Oran lancé en 2016
Les travaux de réalisation du village méditerranéen d’Oran seront entamés au courant de l’année 2016, a annoncé, mardi à Oran, le président du Comité olympique algérien (COA), Mustapha Berraf.
Au cours d’une visite à Oran de la commission d’évaluation des dossiers de candidatures pour l’organisation des Jeux méditerranéens 2021, relevant du Comité exécutif des JM (CIJM), il a souligné que ce village, qui comportera tous les équipements nécessaires pour le confort et la concentration des athlètes sera livré dans un délai de 36 mois. Cette future infrastructure, qui sera réalisée sur une superficie de plus de 40 hectares dans la localité Belgaïd à l’est d’Oran, regroupera plus de 6 500 chambres spécialement aménagées, pour une capacité d’accueil de près de 14 000 athlètes. Le village sera doté de terrains d’entraînement, d’un espace de sport en plein air, de terrains de Tennis, de salles de sports collectifs (handball, volley-ball, basketball,…) ainsi que d’espaces de détentes et de toutes les commodités pour une bonne récupération des athlètes, a-t-on indiqué. La commission d’évaluation des dossiers de candidatures pour l’organisation des Jeux méditerranéens 2021 a inspecté les travaux de réalisation du complexe sportif de Belgaïd, et s’est enquis de l’état d’avancement du projet. Ce projet se compose, selon les explications fournies aux membres de la commission d’évaluation, d’un stade de 40 000 places, des terrains de réplique, une piste d’athlétisme, deux grandes piscines, 8 cours de tennis, un vélodrome, un hôtel et des salles pour la récupération des athlètes. Les travaux de réalisation du stade, dont la livraison est prévue fin 2015, ont atteint un taux d’avancement de 65%, ceux de la piste d’athlétisme sont à 50%. Pour la piscine, les cours de tennis, le vélodrome et l’hôtel, les travaux seront lancés très prochainement, selon les explications des responsables du projet. La commission d’évaluation est conduite par le Maltais, Lino Farrugia Sacco, membre du Comité exécutif des JM (CIJM). L’importante délégation d’évaluation du CIJM, qui est en visite en Algérie, comprend également l’Italien Tulio Paratore, la Syrienne Nour-el-Houda Karfoul et la Grecque Katerina Mouratidou. La commission d’évaluation visitera également le palais des sports « Hamou-Boutlélis », la piscine olympique et les salles omnisports de Oued-Tlélat et d’Ain-et-Turck et autres. Le plan de la circulation au niveau de l’aéroport international Ahmed-Ben-Bella sera présenté à cette occasion. Dans ce cadre, le P/APW d’Oran, a indiqué que les travaux pour la réalisation du village olympique, qui aura une capacité d’accueil de plus de 7 000 personnes, ont commencé dans la commune de Bir-el-Djir, non loin du futur complexe olympique, dont les travaux avancent à un taux appréciable. Le mouvement associatif soutient la candidature de la ville d’Oran aux Jeux méditerranéens 2021. La rencontre a vu la présence de nombreuses personnalités, députés et membres du Conseil de la nation. Plusieurs anciens sportifs de renom ont assisté à cette rencontre, dont Lakhdar Belloumi (football), Abdelkrim Bendjemil (handball), Benchakour Sofiane (natation), Mustapha Moussa (boxe) et Mustapha Zitouni (boxe).
Lazreg Aounallah

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont marqués par *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>