Harraga

Mise en échec d’une tentative d’émigration clandestine à Mostaganem

Les éléments de la Gendarmerie nationale ont déjoué le week-end dernier une tentative d’émigration clandestine sur le littoral ouest de la wilaya de Mostaganem, a-t-on appris samedi auprès de la cellule de communication et des relations publiques de ce corps de sécurité. La brigade de la Gendarmerie nationale à Mazaghran a découvert une embarcation portant de faux numéros d’immatriculation stationnée parmi d’autres embarcations à la plage de Ouréah (10 km à l’ouest de Mostaganem). Après avoir confirmé que l’embarcation en question n’est pas enregistrée auprès de la station maritime des gardes-côtes de Mostaganem, un plan a été mis en oeuvre pour déjouer toute tentative d’embarquement clandestin à partir des plages ouest (communes de Mazaghran, Stidia et Fornaka), a-t-on indiqué. La brigade de la Gendarmerie nationale de Stidia a effectué une large opération de ratissage dans la forêt de Lilou suite à des informations faisant état qu’un groupe d’individus en possession d’un moteur pour zodiac qui tentait de quitter le territoire national par la mer clandestinement. Les unités de la Gendarmerie nationale ont retrouvé un véhicule, à son bord le conducteur et le moteur en question, loué par trois individus qui voulaient faire parvenir le moteur à la forêt Lilou contre une somme de 24 000 DA.
Suite à une opération de ratissage, trois personnes âgées entre 16 et 23 ans, originaires des wilayas de Mostaganem et d’Oran qui s’apprêtaient à embarquer dans une tentative d’émigration clandestine par mer, ont été arrêtées, a-t-on ajouté de même source.

Découverte d’une micro-plantation de chanvre indien à Souk-el-Tenine (Bejaia)
La Police judiciaire de la sûreté de wilaya de Bejaia ont découvert récemment une micro-plantation de chanvre indien cultivé par un particulier dans son propre jardin situé dans un village relevant de la circonscription de Soukk-el-Ténine, à 25 km à l’est du chef lieu de wilaya, indique samedi un communiqué de cette institution. Agissant sur renseignement, les policiers, au terme de leur descente, ont mis la main sur un lot de 18 arbustes de chanvre indien, de hauteurs variables entre 50 et 200 cm, et des sachets d’herbes hallucinogènes sur le point d’être traités et d’autres prêtes à l’emploi, a-t-on précisé, ajoutant qu’une plaquette traité, ainsi que du matériel correspondant ont été également trouvé chez ce particulier, un repris de justice de son état. Déféré devant le parquet le mis en cause a été écroué.

Arrestation à Mila d’une personne faisant l’objet de dix mandats de recherche
Un octogénaire faisant l’objet de dix mandats d’arrêt a été appréhendé par les éléments de la sûreté de la daira de Teleghma, dans la wilaya de Mila, a-t-on appris samedi auprès de la Sûreté de wilaya. Faisant l’objet de mandats émis par dix tribunaux du pays, il est impliqué dans plusieurs affaires d’escroquerie dont ont été victimes plusieurs personnes à travers de nombreuses wilayas du pays, selon la même source.
Cette arrestation a été effectuée à la suite d’informations parvenues aux services de la Sûreté de wilaya faisant état de la location d’un logement à la cité Zemala de Teleghma par un homme en fuite après plusieurs mandats d’arrêt lancés à son encontre, a-t-on encore fait savoir. Après le parachèvement des procédures d’instruction, l’homme en question a été remis aux instances judiciaires concernées.

Un randonneur rampe deux jours avec une jambe brisée en Australie
Un randonneur australien a rampé pendant deux jours à travers la forêt et les broussailles, la jambe brisée en deux, après une chute d’une cascade, rapportent mercredi, des médias. Neil Parker, 54 ans, a expliqué aux journalistes qu’il effectuait dimanche une paisible randonnée de trois heures, au nord-ouest de Brisbane (est). Il a toutefois chuté de six mètres depuis le haut d’une cascade, se brisant la jambe et le poignet. «J’ai fait la roue et je me suis cogné contre un rocher avant d’atterrir au fond du ruisseau», a-t-il déclaré depuis son lit d’hôpital. La partie inférieure de sa jambe pendait inerte après s’être «nettement» brisée en deux. Ce randonneur expérimenté s’est aussitôt dit: «je suis dans le pétrin parce que personne ne sait où je suis». Après avoir essayé en vain d’appeler à l’aide avec son téléphone, qui ne fonctionnait plus après être tombé à l’eau, il a commencé à ramper vers une clairière où il pensait avoir plus de chances d’être secouru. Neil Parker s’est ensuite confectionné une attelle de fortune sur sa jambe fracturée mais cela a été tellement douloureux qu’il a été victime d’hallucinations.
Avec juste une «poignée de noix, une barre protéinée et quelques sucettes» pour tenir, le quinquagénaire s’est alors lancé dans un voyage de trois kilomètres, rampant péniblement pour avancer petit à petit.

Un homme fonce sur une mosquée en France
Un homme a foncé volontairement samedi en début de soirée sur l’entrée de la Grande Mosquée de Colmar (est de la France) sans faire de blessé, avant d’être interpellé, a-t-on indiqué de sources concordantes. «Un individu a projeté son véhicule contre l’entrée de la Grande Mosquée un peu avant 20H00» (18H GMT), a indiqué la préfecture du département alsacien du Haut-Rhin citée par l’AFP. «Il n’y a pas de blessé» à part le conducteur et «une enquête est en cours», a ajouté la préfecture. L’homme, sur lequel aucune information n’a été communiquée dans l’immédiat, a été rapidement interpellé sur place par la police, a indiqué une source policière. Blessé, «il a été pris en charge médicalement», a précisé la préfecture.

Le groupe islandais « Hatari » brandit le drapeau palestinien, au cœur de l’entité sioniste
Les organisateurs du concours de l’Eurovision ont infligé une amende à l’Islande pour sanctionner le déploiement par le groupe islandais Hatari de banderoles aux couleurs palestiniennes au cours de la dernière édition de la compétition musicale organisée en Israël.
«Lors du grand final du concours de la chanson Eurovision 2019, les artistes islandais Hatari ont déployé une banderole (le drapeau palestinien : NDLR) à l’écran, enfreignant la règle 2.6 qui interdit la politisation de l’évènement» selon l’Union européenne, de Radio-télévision (UER), organisatrice du concours, dans un communiqué.

Thomas Cook, le plus vieux voyagiste au monde au bord de la faillite
La possible faillite du voyagiste britannique Thomas Cook, le plus ancien au monde, serait un coup de tonnerre pour le tourisme européen et nécessiterait une opération de rapatriement quasi-inédite. Créé en 1841 par l’homme d’affaires Thomas Cook avec pour ambition de faire découvrir le monde aux Britanniques, le groupe est le plus ancien voyagiste au monde. A la fois tour-opérateur et compagnie aérienne, le groupe réalise actuellement environ 10 milliards de livres de chiffre d’affaires par an pour quelque 20 millions de clients en provenance de 16 pays et qui voyagent principalement en Europe du sud et en Méditerranée. Il possède 200 hôtels sous sa marque et une centaine d’avions. Thomas Cook compte environ 22.000 salariés, dont 9.000 pour le Royaume-Uni. Depuis quelques années, le groupe est fragilisé par une rude concurrence entre tour-opérateurs notamment dans des destinations ensoleillées très prisées comme l’Espagne, ce qui tire vers le bas les prix et comprime les marges. Thomas Cook a été en outre touché de plein fouet en 2018 par l’effet d’une vague de chaleur en Europe de l’Ouest et du Nord, qui a poussé les touristes potentiels à profiter du beau temps chez eux. Enfin, l’environnement économique incertain, notamment au Royaume-Uni avec le flou entourant le Brexit et la chute de la livre, pèse sur le moral des consommateurs et sur leur pouvoir d’achat.