Mihoubi

MIHOUBI À MASCARA : «Une partie des revendications du peuple a été réalisée»

Dans un meeting électoral, animé hier, à Mascara, Azzedine Mihoubi, candidat à l’élection présidentielle du 12 décembre, a promis, s’il est élu Président, d’encourager l’investissement dans le secteur de l’agriculture ainsi que dans les autres domaines à l’instar du tourisme. «Je consacre une grande partie de mon programme pour l’agriculture, c’est pour cela que je m’engage, si je suis élu Président, d’encourager les investissements dans ce domaine, et je lutterai contre la bureaucratie et la corruption dans l’administration».
Mihoubi a insisté, à la même occasion, sur l’importance de renforcer l’économie nationale et de réaliser l’autosuffisance alimentaire, à travers l’ouverture des usines fermées, la relance des projets et la révision de l’expérience de l’ANSEJ et l’ANGEM. « Nous devons revoir la gestion des crédits donnés aux jeunes dans le cadre de l’ANSEJ et de l’ANGEM. Aussi, je promets d’accompagner ceux qui ont échoué dans leurs projets en leur donnant une seconde chance», s’engage-t-il devant l’auditoire de la salle abritant son meeting électoral à Mascara.
Concernant la femme, le candidat du RND a affirmé qu’il lui accorde une attention particulière dans son programme électoral,  et notamment les catégories de la femme au foyer et les veuves, promettant, dans ce cadre, d’augmenter les primes d’aide de l’État. En effet, Mihoubi a indiqué que la femme a « besoin de beaucoup d’aide et d’accompagnement, il faut augmenter la prime aux femmes aux foyers, surtout les veuves et donner des crédits sans intérêts aux femmes qui souhaitent lancer des petits projets et les accompagner dans leurs parcours », promet-il.
Au volet politique, l’ancien ministre de la Culture a appelé le peuple algérien à aller voter «en masse» le 12 décembre prochain, afin de répondre «à ceux qui veulent du mal à l’Algérie, et ceux qui essaient de s’immiscer dans nos affaires». «Il y a certains qui veulent nous donner des leçons dans le civisme et les droits de l’Homme», dit-il en allusion à la résolution du Parlement européen.
Mais, «nous sommes conscients, le peuple est sorti pacifiquement le 22 février pour revendiquer ses droits légitimes», indique-t-il. Pour le candidat RND, «une partie a été réalisée et d’autres vont être réglées dès que le prochain Président est élu » affirme-t-il. Dans ce cadre, Mihoubi a salué encore une fois les marches des citoyens contre l’ingérence étrangère. «C’est une preuve de sa volonté d’appliquer sa souveraineté», analyse Mihoubi.
Sarah Oubraham