Migrants : une fillette et une femme meurent de froid en mer Egée

Une fillette d’environ 5 ans et une femme sont mortes de froid mercredi en tentant de rallier l’île grecque de Lesbos au départ des côtes turques, ont indiqué des sources policières. En dépit des secours qui lui ont été prodigués, la fillette est décédée après avoir été repêchée en mer, victime du chavirage de son bateau, a indiqué la police portuaire. Ses 55 compagnons de voyage ont pu être sauvés, par un patrouilleur de l’Agence européenne de surveillance des frontières, Frontex. Un autre de ces bateaux a pris à son bord les passagers, surtout des femmes et enfants, qui étaient en détresse à bord d’un canot, mais l’équipage n’a pas pu sauver une femme, victime d’hypothermie, a précisé la même source. Avec des températures à peine supérieures à zéro, les arrivées de réfugiés et migrants sur l’île ont repris depuis mardi, les passeurs mettant à profit la chute des vents qui avaient auparavant ralenti le trafic, a indiqué une source policière.Plus de 1.000 arrivants avaient ainsi été décomptés à la mi-journée, après quelque 800 mardi, selon la même source. Selon des estimations de l’Organisation internationale pour les migrations, (OIM), 77 personnes sont mortes dans ces traversées pour la seule période du 1er au 18 janvier.Depuis le début de l’année, l’OIM a dénombré 31.000 arrivées sur les îles grecques, soit 21 fois plus qu’en janvier 2015.

L’incendie d’un grand hôtel à Dubaï d’origine accidentelle
L’incendie spectaculaire qui s’était déclaré la soirée du 31 décembre dans un grand hôtel de Dubaï a été causé par un court-circuit électrique, a déclaré mercredi la police locale en écartant tout acte délibéré. « Il s’agit d’un accident qui a été provoqué par un court-circuit électrique », a affirmé dans une conférence de presse le chef de la police de Dubaï, le général Khamis al-Muzainah. « Personne n’a été arrêté et il n’y a pas de soupçon d’un acte criminel. Il n’y a pas eu négligence », a-t-il ajouté en présentant les résultats de l’enquête qui a mobilisé de nombreux experts. L’incendie s’était déclaré dans la soirée du 31 décembre dans l’hôtel de luxe The Address Downtown à Dubaï. Les flammes avaient ravagé le gratte-ciel de 63 étages juste avant les festivités du Nouvel An. Selon les autorités, l’incendie avait débuté au 20e étage de l’hôtel, alors que des milliers de personnes dont de nombreux touristes étaient rassemblés dans ce quartier du centre de Dubaï pour célébrer le passage à 2016. L’incendie avait fait 16 blessés légers.

Pêche : déclin des prises mondiales de poissons
Les volumes de poissons pêchés dans le monde, largement sous-estimés, laissent paraître un déclin plus rapide que prévu des stocks, selon une étude publiée mardi. Les scientifiques, aidés par des dizaines de collaborateurs, ont comparé pour la période 1950-2010 leurs propres données aux chiffres de la FAO (Organisation des Nations unies pour l’agriculture et l’alimentation) qui sont établies à partir des statistiques de 200 pays et font référence. Au final, l’écart est de l’ordre de 30%: les prises annuelles de poissons ont atteint 109 millions de tonnes en 2010 selon l’étude, alors que l’estimation de la FAO est de 77 millions de tonnes. Les scientifiques attribuent cet écart au fait que les statistiques nationales des pays n’incluent pas la pêche artisanale, de subsistance ou illégale, pas plus que les rejets de poissons accidentellement pêchés. Selon les nouvelles estimations, en 2010, la pêche industrielle a représenté 73 millions de tonnes de poissons, la pêche artisanale 22 millions de tonnes, celle de subsistance 4 millions et les rejets de poissons quelque 10 millions de tonnes. Ces recherches font apparaître qu’au cours des 25 dernières années, la baisse constatée du volume de la pêche mondiale a été bien plus importante que les estimations de la FAO: environ 20 millions de tonnes, au lieu de dix. Tout le monde s’accorde pour dire que l’année du pic a été 1996 et que depuis, malgré une expansion et une modernisation de la flotte mondiale, les prises baissent. Selon les scientifiques, la baisse globale des prises (de 130 millions en 1996 à 109 millions en 2010) « reflète le déclin des prises de la pêche industrielle et dans une moindre mesure la baisse des rejets en mer ». La pêche artisanale est elle en progression.

Les patrons plus pessimistes pour l’économie mondiale en 2016
Les patrons abordent l’année 2016 avec un regain de pessimisme, notamment face à la montée des incertitudes géopolitiques, selon un sondage des directeurs généraux publié mardi par le cabinet d’audit et de conseils PWC à l’occasion du Forum économique mondial de Davos . 27% des patrons pensent que l’économie mondiale va connaître une embellie sur les douze prochains mois, alors que cette proportion se montait à 37% dans l’étude réalisée l’an passé. Au contraire, 23% d’entre eux tablent sur une détérioration de la croissance, contre 17% un an plus tôt. Concernant leur propre entreprise, tout juste un peu plus d’un tiers, soit 35%, se montrent confiants sur leur perspective de croissance, contre 39% il y a un an. 79% des patrons restent principalement préoccupés par le durcissement de l’environnement règlementaire, et 74% d’entre eux citent les inquiétudes géopolitiques, qui ont bondi de la quatrième à la deuxième place cette année. Ce sondage, pour sa 19ème édition, a été mené durant le dernier trimestre 2015 auprès de 1.409 directeurs généraux dans 83 pays.