Ligue 1 MCA-USMH

MC Alger : Les derbies ne lui réussissent plus

Le MCA quittera aujourd’hui Alger en direction d’Accra où il affrontera dimanche prochain, Bochum United, dans le cadre du tour préliminaire aller de la coupe de la CAF, une compétition que le club de la capitale aborde avec de grosses ambitions.
Néanmoins, les Vert et Rouge auraient souhaité se rendre au Ghana avec un moral au beau fixe, s’ils avaient remporté mardi soir, leur derby contre le NAHD, un match au terme duquel ils se sont contentés d’un nul, ratant une nouvelle aubaine pour consolider leur statut de leader du championnat. En fait, il s’agit du deuxième revers des Mouloudéens en cette nouvelle année 2017, et toujours en derby, un genre de matchs qui ne réussissent désormais plus aux Vert et Rouge. Ces derniers avaient d’ailleurs débuté 2017 avec un échec auquel personne ne s’attendait. En effet, après avoir terminé sur les chapeaux de roue la première partie de la saison s’offrant au passage le titre honorifique de champions d’hiver, tout le monde pensait que les protégés de Kamel Mouassa allaient poursuivre sur leur lancée. Néanmoins, les gars de Bab El-Oued ont bêtement laissé des plumes face à une équipe harrachie qui restait sur une défaite à domicile, après avoir dominé copieusement les débats.
Il faut dire que les Mouloudéens se sont, notamment illustrés par une fébrilité psychologique inquiétante. Dès avoir encaissé le premier but à l’heure du jeu, les coéquipiers de Hachoud ont perdu leur football. En fait, ce n’est pas la première fois qu’un tel scénario se produise pour le leader. à chaque fois que ce dernier est mené au score, il n’arrive pas à réagir. Les joueurs confondent souvent entre vitesse et précipitation. Contre l’USMH on a remarqué, qu’en dépit du fait qu’il restait encore une demi-heure de jeu avant le sifflet final de la partie, les protégés de Mouassa commençaient à user avec un jeu long qui a fait les affaires de la défense harrachie. Pourtant, ce ne sont pas les joueurs expérimentés qui manquent dans l’effectif du vieux club de la capitale, un effectif garni d’éléments ayant un long vécu sur le terrain.
Mais leur réaction à chaque fois qu’ils sont menés au score, comme ce fut le cas, samedi, donne lieu à des interrogations légitimes autour de la préparation psychologique de cette formation. On pensait pourtant que les Bouguèche et les autres ont repris confiance après avoir réussi une belle série de bons résultats depuis l’arrivée de Mouassa à la barre technique le 2 novembre passé. Mais force est de constater que le parcours est encore long pour les Mouloudéens qui se mettent d’emblée en difficultés dans la course au titre. Ils ont tout simplement vendangé trois précieux points qu’il leur sera très difficile de récupérer.
Certes, ils se sont vite rachetés dès la journée suivante sur le terrain du CAB, mais encore une fois, ils se sont montrés incapables de s’offrir les trois points du derby face au NAHD. Pis, ils ont frôlé une nouvelle défaite, n’était le but égalisateur de Seguer intervenu avant trois minutes de la fin du temps réglementaire de la partie.
à l’arrivée, le Mouloudia n’a récolté que sept unités de 18 possibles jusque-là dans ses derbies algérois, une modeste moisson qui risque de lui jouer un mauvais tour dans sa bataille autour du titre.
Hakim S.