Matthew McConaughey honoré par le Tout-Hollywood

Moqué à une époque de sa carrière, Hollywood s’incline aujourd’hui devant le talent de Matthew McConaughey et après l’Oscar en début d’année, l’honore pour sa renaissance et son incroyable parcours. En effet, mardi soir, la prestigieuse Cinémathèque de Los Angeles a tenu à célébrer l’acteur texan en lui remettant le 28e American Cinematheque Award à l’occasion d’une cérémonie qui s’est tenue dans l’enceinte du Beverly Hilton Hotel de Beverly Hills.

À cette occasion, la star hollywoodienne de 44 ans était accompagnée de son épouse, la sublime mannequin brésilienne Camila Alves (mère de ses trois enfants), mais aussi du Tout-Hollywood venu rendre hommage au brillant comédien.
On a ainsi pu croiser son réalisateur de Interstellar, Christopher Nolan (qui lui a d’ailleurs remis son prix), son amie Reese Witherspoon (qui lui avait donné la réplique dans MUD), mais aussi les très glamour Jessica Chastain et Anne Hathaway (qu’on retrouvera prochainement à l’écran au côté de Matt dans Insterstellar), Michelle Monaghan (sa partenaire dans True Detective), la séduisante Jennifer Garner (avec qui il a joué dans Dallas Buyers Club), et la pétillante Kate Hudson (sa partenaire dans quelques oubliables romcom), lors de cette soirée animée par Jimmy Kimmel.
Après un début de carrière en fanfare dans les années 90 (Lone Star de John Sayles, Contact de Robert Zemeckis, Amistad de Steven Spielberg), Matthew s’est vu être abonné aux comédies romantiques sans ambition au début des années 2000 (Un mariage trop parfait, L’amour de l’or, Hanté par ses ex).
Il y a quatre ans, l’acteur texan a initié un retour au premier plan, accumulant les choix audacieux et les films d’auteur (Killer Joe, MUD), mais c’est vraiment l’année dernière en cumulant les succès critiques avec l’ambitieuse série True Detective de Nic Pizzolatto et son rôle à Oscar dans Dallas Buyers Club que McConaughey a mis tout le monde d’accord.
Depuis, l’ancien bellâtre devenu acteur de composition est associé à tous les projets les plus alléchants d’Hollywood (Interstellar de Christopher Nolan, The Sea of Trees de Gus Van Sant).
Lors de son discours, la star texane a livré quelques secrets quant à sa carrière hollywoodienne déjà longue de deux décennies (« Non, on ne m’a pas proposé le rôle de Titanic ! », pour faire taire les rumeurs) et ce fut aussi l’occasion de donner quelques « leçons » aux éventuels apprentis comédiens.
Ainsi, il a confié en faisant notamment allusion à sa période romcom : « Leçon numéro 1 : recevoir toujours le même script de comédie romantique est beaucoup plus drôle avec un chèque de 10 millions de dollars, plutôt qu’avec un chèque d’un million de dollars. » Puis, plus sérieusement : « Deuxièmement, avant chaque rôle, vous devez bien vous préparer. C’est une base qui vous aidera à mieux jouer le moment venu. »
Enfin, la troisième « leçon » concerne ses enfants et le bonheur de les avoir près de lui. Si au début de sa carrière, Matthew ne pensait pas un jour amener ses enfants sur un plateau, quand il a été père, son choix a évolué : « J’aime plus que tout avoir mes enfants sur le plateau. Leur présence m’aide. »
De son côté, Jimmy Kimmel y est allé de son analyse du phénomène McConaughey, déclarant : « Matthew McConaughey n’est pas qu’une belle gueule. Il possède aussi un putain de corps torride », alors que Chris Nolan a conclu la soirée en confiant : « Je n’étais pas un partisan de la McConnaissance. Mais aujourd’hui, je pense que nous sommes en train de rattraper le temps perdu. »
L’histoire de Interstellar :Un groupe d’explorateurs utilise un tunnel cosmique, récemment découvert, pour dépasser les limites de la conquête spatiale et parcourir les distances jusque-là infranchissables propres aux voyages interstellaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont marqués par *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>