Luttre contre la violence dans les stades : le ministre des Sports demande du temps

Les mesures prises par les pouvoirs publics pour lutter durablement contre le phénomène de la violence dans les enceintes sportives « ont besoin de temps » pour porter leurs fruits et « prouver leur efficacité », a soutenu le ministre des Sports, Mohamed Tahmi, samedi à Alger.
« Non seulement on a décidé d’attaquer le mal à la racine, mais on a privilégié le travail sur le long terme pour lutter efficacement et durablement contre le phénomène de la violence. A partir de là, il est quasi impossible que des résultats probants soient visibles du jour au lendemain » a affirmé le ministre au forum de l’Organisation nationale des journalistes sportifs algériens
(ONJSA), tenu samedi au stade du 5-Juillet (Alger). Les interrogations sur l’efficacité des mesures prises par les pouvoirs publics dans le cadre de la lutte contre la violence ont été soulevées dernièrement, après le constat d’une persistance de ce phénomène, touchant parfois d’autres disciplines sportives.
La violence dans les enceintes sportives a poussé l’opinion publique à se demander si les mesures prises par les pouvoirs publics dans le cadre de la lutte contre ce fléau sont vraiment efficaces, mais d’après le ministre des Sports « il faut du temps » pour que les résultats du travail effectué soient visibles. « Nous avons commencé par installer une Commission nationale exécutive de prévention et de lutte contre la violence, qui va s’étendre aux différentes wilayas, pour un suivi de proximité, sur le plan local », a ajouté Tahmi devant les journalistes. Le décès de l’attaquant Camerounais Albert Ebossé, le 23 août 2014 lors du match de la JSK perdu à domicile (1-2) contre l’USM Alger, pour le compte de la 2e journée de Ligue 1, avait déclenché une vaste opération de sensibilisation et de lutte contre le phénomène de la violence dans les stades en Algérie.

Un commentaire

  1. Nous parlons depuis plusieurs années de la violence dans les stades et jusqu’à aujourd’hui rien n’a été fait mis a part quelques colloques dans les grandes villes du pays. on nous fait croire que le problème à été pris à la racine? mais personne n’y crois.
    Tout d’abord il y a les stades à mettre dans les normes car au jour d’aujourd’hui aucun de nos stades est réglementaire.
    pensons aux bien en être des supporters et mettre a leurs dispositions des buvettes afin de pourvoir acheter de l’eau et des sandwichs. et des toilettes en nombre pour les spectateurs avec une certaine hygiène qui n’est pas le cas dans nos stades.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont marqués par *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>