Stade d'Oran

Le MJS a fait savoir qu’il ne tolère aucun retard : Le nouveau complexe sportif d’Oran sera achevé en fin septembre

Beaucoup de choses ont été dites sur le nouveau complexe sportif d’Oran dont les travaux ont commencé en 2008, mais qui n’ont pas été achevés 13 ans après.
Cet énorme œuvre composé entre autre d’un stade de football de 40.000 places, d’un stade d’athlétisme de 4.000 places, d’une salle omnisports de 6.000 places et d’un centre nautique de trois piscines, dont deux olympique et la troisième semi-olympique, devrait finalement être livré dans sa totalité le 31 septembre prochain.
C’est du moins, ce que vient d’annoncer le ministère de la jeunesse et des sports suite à la visite effectuée sur les lieux avant-hier mardi par le premier responsable du secteur, Sid Ali Khaldi.
«Des instructions ont été données pour le strict respect des délais sur lesquels se sont engagées les entreprises de réalisation», prévient le MJS dans un communiqué de presse.
La tutelle fixe a ce propos les dates de livraison des différentes unités de ce complexe, commencé par le stade de football qui devrait être réceptionné le 31 du mois en cours, alors que sa piste d’athlétisme sera prête le 31 mai en vue du championnat d’Afrique d’athlétisme (seniors) programmée à Oran du 1 au 5 juin 2021. La salle omnisports, ainsi que le centre nautique, seront livrés le 31 septembre prochain. Ces deux équipements seront ainsi les dernières unités du complexe à fermer leurs chantiers.
Et comme la ville d’Oran se prépare pour accueillir la 19ème édition des jeux méditerranéens programmés du 25 juin au 5 juillet 2022, un village méditerranéen de grande envergure est en cours de réalisation à quelques kilomètres seulement du nouveau complexe olympique.
A ce propos, on apprend du ministère de la jeunesse et des sports que ce site, d’une capacité d’accueil de 4.200 lits, sera réceptionné fin juin prochain.
Aux yeux du ministre de tutelle, aucun prétexte que pourraient avancer les entreprises chargées de la réalisation de toutes ces infrastructures ne sera toléré, pour la simple raison que les pouvoirs publics ont levé toutes les contraintes ayant retardé l’avancement des travaux.
Hakim S.