Yair Lapid

LE MAE SIONISTE ATTENDU À RABAT CE MARDI : Le Makhzen et le palais royal offrent le Maroc à Israël sur un plateau d’argent

Le Maroc est-il en train de tourner le dos à la cause palestinienne et à la nation arabe et les peuples d’Afrique ? C’est du moins ce que le laissent penser les dernières positions du Palais royal et du gouvernement islamiste de Rabat qui sont en train d’offrir leur pays, sur un plateau d’argent à l’entité sioniste.

Longtemps tenue secrète, malgré la mise en branle du processus de normalisation des relations diplomatiques entre Rabat et Tel Aviv, la visite du chef de la diplomatie de l’entité sioniste Yair Lapid, fait la une des journaux des deux pays. Prévue les 11 et 12 août, cette visite vient couronner un processus de soumission de Rabat aux désidérata de l’entité sioniste devenue, son principal allié aussi bien dans son œuvre d’occupation du Sahara occidental que sa tentative de déstabilisation de la région et de l’Union africaine.
Il faut préciser dans ce cadre, que sur le plan officiel, cette visite est présentée comme une volonté entre le gouvernement de l’extrême droite israélienne et son homologue islamiste du Maroc de développer les relations économiques entre les deux pays. Mais en réalité c’est un processus de consolidation de l’occupation marocaine des territoires de la RASD qui sera discuté et mis en branle. Le Maroc qui peine à attirer les entreprises européennes à investir dans le Sahara occidental ou encore à placer la production agricole de ces régions dans les marchés européens,  veut s’offrir une issue qui lui permettra de contourner l’embargo imposé par les résolutions internationales qui considèrent que les territoires annexés par le Maroc sont une zone de conflit ayant le statut de zone occupée. C’est un tour de passe-passe auquel vont se livrer le Maroc et son allié Israël pour écouler les produits agricoles issus des territoires occupés aussi bien palestinien que sahraoui.
De plus, Israël qui veut s’offrir des bases en Afrique a réussi à mettre un pied dans le Sud Soudan. Aujourd’hui, elle veut faire du Maroc son principal allié dans la région d‘Afrique du nord. Des sources ont annoncé que des négociations secrètes sont actuellement en cours entre le Maroc et Israël pour permettre à l’entité sioniste d’installer une base dans les territoires sahraouis.
Théoriquement, il ne s’agira que d’une base qui va accueillir des conseillers militaires mais en pratique, elle abritera des missiles et des stations de radar et de surveillance qui couvrira même une partie des côtes atlantiques de pays d’Amérique du sud.
Cette base sera un élément de l’arsenal à exploiter dans le cas de guerre préventive, des agressions en réalité que ne s’empêchera pas de mener Tsahal dans les pays du continent africain, notamment d’Afrique du nord. La contestation sociale grandit au Maroc et le peuple est en train de manifester pacifiquement son rejet du processus de normalisation des relations de son pays avec Israël. Le Makhzen, faisant la sourde oreille aux appels du peuple, a pris la décision de mettre son pays sous la botte de l’entité sioniste. Tout a commencé par une simple volonté de donner, à la communauté juive,  un rôle d’acteur dans la dynamique de développement du pays. Mais aujourd’hui, la machine s’est emballée et c’est tout le Maroc qui est tombé comme un fruit mûr dans la main de l’entité sioniste.
Slimane B.