Avion Air Algerie

LE GOUVERNEMENT LÈVE LE GEL SUR LE TRANSPORT AÉRIEN DOMESTIQUE : Reprise des vols dès le 6 décembre

Beaucoup a été dit ces derniers jours à propos de la reprise ou pas du transport aérien dans notre pays. La polémique s’est installée depuis le 4 octobre dernier, lorsque le président Tebboune, alors en Conseil des ministres, avait instruit le gouvernement de rouvrir aussitôt qu’ils soient prêts, les aéroports intérieurs pour une reprise des vols domestiques.

De et à destination du Sud surtout, où la population était dans le besoin pressant de déplacement. C’est désormais fait, et le Premier ministre a pris la décision, hier, de lever le gel sur les dessertes aériennes domestiques à partir du 6 décembre prochain. Il faut dire que la décision aura tranché avec les rumeurs autour de la question qui, à défaut d’une communication publique qui laisse à désirer, ont pris le dessus et ont alimenté une polémique fort à considérer de gratuite. Dans un communiqué rendu public à cet effet, le Premier ministère a précisé que la reprise des vols à l’intérieur du pays concernera d’une part, la totalité des dessertes de et vers les wilayas du sud du pays ; d’autre part, la reprise des dessertes à partir du Nord concernera, dans un premier temps, la moitié (50%) des dessertes aériennes des compagnies nationales, à savoir Air Algérie et probablement Tassili Airlines. Cette décision, convienent-il de le souligner, a été prise suivant les instructions du chef de l’État et selon les recommandations du Comité scientifique de suivi de l’évolution de la situation pandémique.
Au plan sanitaire, d’ailleurs, le Premier ministre a instruit les compagnies aériennes de s’astreindre au protocole sanitaire contre la Covid-19 dans l’organisation et la programmation des opérations de vol. Autrement dit, la levée de suspension sur le transport aérien « demeure tributaire de la mise en œuvre et du strict respect des protocoles sanitaires spécifiques aux aéroports et à bord des aéronefs, élaborés sur la base des recommandations des autorités de l’aviation civile et adoptés par le comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie du Coronavirus (Covid-19) ».
Sur ce, les compagnies aériennes nationales sont invitées « à multiplier les campagnes d’information au profit des usagers sur les mesures de prévention et de protection contenues dans les protocoles sanitaires et exigées pour les opérations d’embarquement et de transport. »

Air Algérie relance les opérations de rapatriement
Air Algérie a annoncé, hier, juste après l’annonce de la reprise des vols domestiques, qu’elle reprendra, à partir de dimanche prochain, les opérations de rapatriement  des Algériens  bloqués  à  l’étranger. Ceci, bien entendu, en respect du protocole sanitaire contre le Coronavirus, qu’elle a d’ailleurs dévoilé en la circonstance. Cette reprise du programme de rapatriement concernera les deux sens, notamment au départ d’Algérie et depuis l’étranger. Ainsi, dans un communiqué, la compagnie aérienne nationale a précisé qu’il est demandé aux voyageurs de « se conformer strictement aux conditions d’entrée du pays de destination ».
Quant au départ de l’étranger vers l’Algérie, Air Algérie explique que seuls les ressortissants détenteurs du passeport algérien ouvrent droit à l’opération de rapatriement. Les concernés sont donc appelés à se rapprocher des consulats et ambassades d’Algérie à l’étranger pour s’y inscrire. Par ailleurs, tout voyageur éligible aspirant au rapatriement doit disposer d’ « un billet d’Air Algérie confirmé sur le vol de rapatriement ». Un fois à l’embarquement, celui-ci doit présenter un document médical confirmant qu’il est négatif au coronavirus et dont le test devrait être effectué moins de 72 heures avant l’embarquement.
Farid Guellil