Kaouter

Kaouthar Ouallal aurait tabassé, la miss Algérie 2018

Une internaute a partagé sur Instagram, dans la soirée d’hier, la vidéo de Dounia Benzaoui, élue plus belle femme d’Algérie pour l’année 2018, accusant, le visage

gonflé, la judokate Kaouthar Ouallal d’agression physique. La jeune-femme prétend avoir été rouée de coups par l’athlète. Les détails de l’affaire ne sont pas encore disponibles. « Je sais que vous allez tous être choqués par l’état de mon visage », souligne Benzaoui au tout début de la vidéo. « Je veux juste dire une chose », poursuit-elle. « Vous, les sportifs, que vous pratiquiez le judo, le karaté, ou la boxe, vous le faites pour hisser le drapeau ». C’est-à-dire honorer le pays en remportant des victoires à l’international. Elle enchaîne en indiquant clairement qu’elle s’adresse à « toi, 7 fois championne d’Afrique ». Pour jouer « franc-jeu », elle cite explicitement le prénom de son présumé agresseur : « Je vais te dire une chose Kaouthar ». L’oratrice prononce alors, avant d’aller plus loin, l’invocation religieuse dite dans les circonstances d’injustice. Il s’agit de « hasbi Allah wa ni’ma al-Wakîl (Allah me suffit, Il est mon meilleur garant) ». Juste après, le mannequin et Miss Algérie ajoute donc : «La justice est entre nous ». Par-là, Dounia Benzaoui signifie qu’elle déposera plainte contre Kaouthar Ouallal. Jusqu’au moment de l’écriture de ces lignes, nous n’avons décelé sur le web aucune réponse de cette dernière. Néanmoins, estiment beaucoup, la résolution de ce type de conflits trouve sa place naturelle dans la sphère judiciaire ; et non pas dans les réseaux sociaux ou les médias. « Une prétendue championne d’Afrique à 7 reprises est parvenue à attaquer avec un couteau ! », s’étonne la jeune femme. C’est à cet instant de la vidéo que deux clichés apparaissent. Ils montrent une égratignure sur chacun des membres inférieurs appartenant éventuellement à Benzaoui. « Y a pas de souci. Mais vraiment y a pas de souci », assure la même belligérante pour montrer qu’elle est prête à la «bataille » ; qui serait juridique très probablement.

De l’origine des armes des Talibans
Dans un entretien téléphonique avec RIA Novosti, le représentant officiel des talibans Soukheil Chakine a dénoncé des informations concernant de prétendues ventes d’armes russes au mouvement. «Notre bureau politique [à Doha, ndlr] maintient des relations avec la Russie et avec des pays voisins de la région. Il ne s’agit pas de relations militaires, nous rejetons fortement les suppositions similaires qui peuvent avoir pour but de saper un accord de paix [entre les talibans et Washington]», a-t-il déclaré. En ce qui concerne les armes dont le mouvement dispose, il a précisé que les talibans avaient des stocks d’armes en Afghanistan et qu’ils achetaient également des armes à l’administration de Kaboul, notamment à des militaires. «Il y avait des informations que des centaines de milliers d’armes leur manquaient [à des militaires de Kaboul] ou leur étaient volées. Ce sont donc des armes que nous leur avons achetées. Nous avons récupéré diverses choses [pendant les combats, ndlr]. Nous avons donc beaucoup de munitions. Et tout cela a été reçu de l’administration de Kaboul», a-t-il expliqué. Le Pentagone dit n’avoir «aucune preuve» des prétendues versements russes aux talibans. Le 26 juin, le New York Times a écrit que des agents russes avaient discrètement distribué de l’argent à des combattants «proches des talibans» pour qu’ils tuent des soldats américains ou de l’Otan sur le sol afghan. Ces informations, reprises par le Washington Post et le Wall Street Journal ont été dénoncés par Donald Trump, qui les a considérées comme de nouvelles fake news.

Le chanteur Hamidou « échappe au Covid-19
Le chanteur Hamidou, de son vrai nom Ahmed Takdjout, photos à l’appui, a annoncé sur sa page Facebook, avoir été atteint du coronavirus, et même en avoir beaucoup souffert. Revenu de loin, il remercie dans son « post » sa fidèle moitié qui, durant toute sa maladie, ne l’a pas quitté d’une semelle.

Le capitaine qui a transporté le nitrate d’ammonium au Liban passe à table
Le capitaine Boris Prokochev, dont le navire Rhosus chargé de nitrate d’ammonium a été saisi en 2013 par les autorités libanaises, a donné au média russe RBC plus de détails sur cette cargaison qui a explosé récemment dans le port de Beyrouth, faisant de nombreux morts et blessés et provoquant des dégâts massifs. Le capitaine du navire Rhosus qui a transporté en 2013 les plus de 2 700 tonnes de nitrate d’ammonium qui ont explosé au port de Beyrouth le 4 août 2020, Boris Prokochev, a partagé avec le média russe RBC sa version de cet incident dévastateur. «Il y a eu une cause extérieure. Peut-être une étincelle, peut-être un incendie criminel ou un engin explosif. Il y avait une sorte de détonateur externe», a-t-il affirmé. Interrogé pour savoir si la substance pouvait perdre ses propriétés chimiques au cours des années passés après la saisie du navire par les autorités libanaises, le marin a indiqué que la cargaison avait été stockée hermétiquement et que donc ni l’air, ni l’eau ne pouvaient pénétrer dans le compartiment.

Lazizi veut chiper Benkhelifa à Anthar Yahia
Après avoir perdu dans le dossier Zakaria Draoui, l’entraîneur Nabil Neghiz et Tarek Lazizi, un membre de la cellule recrutement, ont contacté vendredi soir Karim Benkhelifa, le sociétaire du Paradou, pour lui proposer de jouer au MCA. Benkhelifa n’est pas contre l’idée de rejoindre le Doyen, mais il a fait savoir à ses interlocuteurs qu’il faudra négocier son transfert avec le Paradou.
Les responsables de la cellule de recrutement étaient dans une situation délicate après avoir perdu l’une de leurs cibles, en l’occurrence Zakaria Draoui qui a signé avec son ancien club le Chabab de Belouizdad. Suite à cela, le chargé de recrutement Tarek Lazizi accompagné de Nabil Neghiz, dans la soirée de vendredi, a appelé le milieu de terrain du Paradou Karim Benkhelifa, qui a été prêté la saison écoulée aux Rouge et Noir de Soustara. Les Mouloudéens misent beaucoup sur le prodige du Paradou AC pour calmer la colère des supporters après la signature de Draoui au CRB. Benkhlifa, que nous avons eu au bout du fil hier, a confirmé le contact des responsables du Mouloudia d’Alger. Pour rappel, Benkhelifa a failli signer la saison dernière sous l’ère de l’ex-direction avant de se raviser et de choisir les Usmistes. Cette fois-ci, la nouvelle direction est revenue à la charge pour Benkhelifa, mais la concurrence sera très rude avec les Usmistes car Anthar Yahia a été le premier à solliciter le président Zetchi pour racheter le contrat de Benkhelifa du PAC, puisqu’il ne compte pas l’avoir seulement à titre de prêt.

Après le Covid-19, la Chine face à un autre virus mortel !
Un virus mortel est réapparu en Chine, infectant 60 personnes et en tuant 7 depuis le début de l’année en cours. La maladie avait été déjà identifiée il y a dix ans. Elle est transmise par une piqûre de tique mais des experts mettent en garde contre la propagation d’individu à individu. Le Syndrome de fièvre sévère avec thrombocytopénie (STF) a fait sa réapparition en Chine, avec plus de soixante personnes infectées et sept morts, rapporte le quotidien chinois Global Times. Un nouveau foyer de ce virus transmis par les tiques a en particulier été détecté dans la province du Jiangsu, dans l’est de la Chine, où 37 personnes ont été infectées au cours du premier semestre 2020. La province de l’Anhui en Chine orientale comptabilise également 23 cas. Le STFS n’est pas un virus inconnu des scientifiques. Sa découverte remonte en effet à 2009, et la Chine a réussi à isoler son agent pathogène en 2011.

Mis aux poings
« Dans le souci d’améliorer l’exercice du journalisme en Algérie, j’invite l’ensemble des acteurs du champ médiatique national à lancer une réflexion collective, sérieuse et constructive, visant à identifier les voies et moyens de pallier certaines pratiques anti-professionnelles entachant l’exercice du métier de journaliste », Ammar Belhimer, ministre de la Communication, et porte-parole du Gouvernement.

Rien à dire, nous avons pas mal de pain sur la planche !

« Dans son processus de restructuration, conformément à un programme d’action englobant tous les domaines, politique et socio-économique, le rassemblement ouvrira la voie à toutes les énergies et compétences », Tayeb Zitouni, secrétaire général du RND.

Même à ceux qui ont des moustaches ?
Wana aâreft…