11.9 C
Alger
21 février 2024
lecourrier-dalgerie.com
Culture+

«Je découvre mon pays» : Un livre avec de belles images de Dalila Boumghar Ameurlaine

Ce livre a été dédié par l’auteure à tous les enfants avides de découvertes, et en particulier à ceux habitant l’autre rive de la Méditerranée. Avec la plume d’Amina, l’Algéroise, qui fit découvrir à son cousin, Samir, les plus beaux quartiers d’Alger et pour donner des réponses aux questions qu’ils se posaient sur la géographie, le climat, le relief ainsi que le mode de vie de la population algérienne. Tout d’’abord, elle lui présenta sur la carte géographique la superficie de l’Algérie qui est le plus grande pays d’Afrique, avec 2 381 741 km2. Elle lui parla de l’histoire de l’Algérie de 1830 à 1962 en lui faisant savoir que le peuple algérien était sous la colonisation française, mais d’autres civilisations ont contribué à façonner l’histoire de l’Algérie en évoquant les Berbères autochtones puis les Phéniciens, les Romains, les Arabes, les Espagnols et les Turcs qui se sont, tour à tour, installés sur nos terres pendant des siècles. Elle lui retraça l’histoire de l’Émir Abdelkader, ce chef militaire algérien qui est considéré en Algérie comme un symbole du combat contre le colonialisme et contre la domination française. Elle parla à son cousin de tous les héros de la Révolution de 1954 à savoir Ahmed Zabana, Abane Ramdane, Krim Belkacem, Amirouche, Ali Amar dit Ali la pointe, Hassiba Ben Bouali et bien d’autres qui ont contribué à faire sortir le colonisateur du pays. Elle lui fit savoir que l’Algérie compte plus de quarante millions d’habitants concentrés surtout au Nord tout en lui signifiant l’Islam est notre religion et que nous partageons l’arabe, le tamazight et le français. Elle lui fit découvrir le Front de mer, la Casbah, une cité qui demeure un chef d’œuvre architectural créé par les autochtones eux-mêmes et qui conserve d’importants exemples de maisons traditionnelles arabo-méditerranéennes. Aussi, elle lui fit découvrir les quartiers tels que Bab El-Oued, Bab Azzoun, Bab Ejdid, Bab Edzira et Bab el Bahr et la Haute Casbah, dont les ruelles s’enchevêtrent les unes aux autres, pour former avec ces escaliers escarpés et étroits un mystérieux labyrinthe. Aussi, elle lui fit visiter la vieille mosquée historique Ketchaoua qui fait partie du patrimoine classé de la basse casbah d’Alger. Cette vieille mosquée demeure un symbole de l’histoire de la capitale algérienne. Toutes les deux sont situées à la place des Martyrs. Amina finit par faire connaître à son cousin Samir les plus beaux vieux quartiers de la capitale avec leurs belles architectures ancestrales. Le livre est richement illustré par Amin Boukhnissa.
L. A.

Related posts

ONDA : Le chanteur du style Malouf Abbas Righi distingué

courrier

15e Fntp : «Mawt Ed’dhet et’thalitha» du TR d’El-Eulma remporte le Grand prix

courrier

Oscars 2015 : Birdman et Boyhood favoris

courrier

Musique : Sory Bamba, trop modeste pour être une star

courrier

Nobel de littérature : Abdulrazak Gurnah, ancien réfugié et romancier par accident

courrier

Cheikh Abdelkader El Khaldi : Le chantre de la poésie et du chant Bedoui

courrier