Ils réclament encore la hausse du prix du pain : les boulangers comptent changer d’activité

Au moment où le consommateur algérien souffre dans le silence, à cause des augmentations fréquentes des prix de tous les produits, voilà que les boulangers menacent de changer d’activité si le gouvernement ne leur accorde pas d’augmenter le prix de la baguette du pain. Les boulangers, à travers leur fédération affiliée à l’UGCAA, devraient annoncer cette décision dans les jours qui viennent, selon nos sources. On avait connu cette situation en 2013 lorsque les boulangers sont montés en créneau, demandant l’augmentation de la marge bénéficiaire ou celle du prix du pain. Pourtant, la baguette, censée être vendue à 8,50 DA, est cédée partout à 10 DA. Les boulanger veulent la vendre à 12 DA. Cette augmentation se répercutera certainement sur les bourses moyennes des familles nombreuses qui ne peuvent acheter moins de 8 baguettes par jour.
À travers leur mouvement, les artisans boulangers demandent au gouvernement de subventionner davantage. Ainsi, il est réclamé de garantir une marge bénéficiaire de 20% environ à travers la réduction du prix de la farine de 2 000 DA le quintal à 1 500 DA et l’augmentation du prix du pain à 12 DA. Pourtant, il est reconnu qu’environ 300 tonnes de farine subventionnée sont détournées quotidiennement pour la fabrication d’autres produits. Le ministère du Commerce n’a cessé de rassurer, de son côté, que l’État continuera à subventionner les produits de base et à soutenir le pouvoir d’achat du citoyen, tout en précisant que cet effort «doit se faire de manière rationnelle».
S’agissant de la revendication portant révision à la hausse du prix de la baguette de pain soulevée par les boulangers, rappelons qu’un groupe neutre chapeauté par le comité interprofessionnel des céréales avait travaillé en 2013 sur cette question pour dégager et proposer ses conclusions concernant, notamment, la structure de prix de la baguette de pain, qui a ensuite dégagé une solution. Ainsi, le prix de la baguette reste ouvert à tous les scénarios, d’autant que le premier responsable du secteur avoue qu’il y a un «réel problème quant au prix du pain qui n’a pas bougé depuis 1996 et qu’il faudra traiter». Pour les Algériens déjà épuisés par la cherté de la vie, c’est l’augmentation du prix de la baguette qui poserait problème. Combien coûte la baguette de pain de 250g ? La réponse pourrait s’avérer difficile en raison de sa variation d’une région à une autre, ou même d’une boulangerie à une autre. La question s’impose car la farine, élément de base de fabrication de ce produit de grande consommation, est subventionnée par l’Etat qui intervient à ce niveau pour plafonner le prix de la baguette de pain ordinaire à 7,50 DA. Cette politique est motivée par le souci de ne pas pénaliser les couches les plus démunies. La question est aussi d’actualité, parce que rares sont les boulangers qui respectent ce tarif et qui ont trouvé une parade pour augmenter le prix. Pain amélioré, brioché, de blé, d’orge, parsemé de rares grains de sanoudj… sont autant de variétés proposées pour appliquer le prix qu’on veut de 7,50 à 15 DA.
Les boulangers, qui se plaignent de ne pas entrer dans leurs frais se convertissent en pâtissiers avec des produits beaucoup plus chers, pourtant fabriqués avec de la farine (subventionnée) destinée au pain ordinaire.Il y a aussi ceux qui imposent à leur clientèle du pain de blé à 12 DA, aux heures de pointe, c’est-à-dire entre 11 et 13 heures, où les clients sont obligés d’acheter ce qui est proposé. Il y a aussi le manque de la petite monnaie, ce qui arrange certains commerçants, pour arrondir le prix à 10 DA. Dans la majorité des quartiers de la capitale, le prix de 10 DA la baguette a été depuis longtemps appliqué et les citoyens ont fini par l’accepter.
I. B.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont marqués par *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>