Tebboune

IL ORDONNE AU GOUVERNEMENT D’OUVRIR UNE ENQUÊTE SUR LES CAUSES DES INCENDIES, DU MANQUE DE LIQUIDITÉS, DE L’EAU ET DE L’ÉLECTRICITÉ : Tebboune au chevet des citoyens

« La vie de l’Algérien est au-dessus de toutes les considérations », n’a cessé de proclamer, à tue-tête, le président Tebboune, lui qui place le citoyen au cœur de la nouvelle Algérie à laquelle aspire le peuple algérien. Très au fait des préoccupations premières des Algériens, il suit de très près leurs faits et gestes et touche par ses réponses à portée de main leur vécu quotidien.
À s’en rappeler le reportage poignant, diffusé, février dernier, lors de la rencontre Gouvernement-Walis, dont les images ont remonté à la surface la souffrance lamentable de nos concitoyens de l’Algérie profonde. Ainsi va la méthode de gestion des affaires de l’État de l’actuel locataire d’El-Mouradia qui, contrairement à l’attitude arrogante des tenants de l’ancien régime, il tend l’oreille pour écouter ses concitoyens. Sinon à quoi bon prétendre gouverner un État si l’on ne touche pas au vécu de la population, comme accorder un droit au logement, un poste d’emploi, un salaire décent, une mise à disponibilité de produits nécessaires, protéger le citoyen et recouvrer sa dignité, longtemps bafouée par les privilégiés d’un régime honni. C’est à toutes ses questions, qui paraissent « petites », mais oh ! combien importante pour le rétablissement de la confiance entre les gouvernants et les gouvernés auxquelles s’attache particulièrement le chef de l’État. Ainsi, prenant acte des derniers incidents qui ont causé préjudice direct aux citoyens, le président Tebboune a mis le doigt où ça fait mal, à l’effet de mettre à nu les responsables derrières les feux de forêt, la question du manque de liquidités dans les bureaux de poste, ou encore les carences manifestes en matière d’eau potable et d’accès à l’électricité. Pour ce faire, le Président a ordonné, illico presto, au Premier ministre de mener une enquête approfondie à l’effet de déterminer les tenants et aboutissants à l’origine de ces maux sociaux, qui impactent immédiatement le quotidien du citoyen. En d’autres termes, désormais la tolérance sera de niveau zéro à l’encontre de tous les pyromanes et les responsables coupables d’actes délictueux dans la gestion des affaires de la cité. L’enquête, cite la Présidence dans son communiqué, vise à « déterminer les causes des incendies qui ont ravagé de vastes étendues de forêt, du manque de liquidités dans certaines banques et postes, de l’arrêt de la station de dessalement de Fouka et des coupures d’eau et d’électricité sans préavis dans des quartiers de la capitale et d’autres grandes villes durant les deux jours de l’Aïd El-Adha ».
Voilà une mission de terrain par laquelle le Président a chargé le Gouvernement, qui s’attèle d’ores et déjà à réaliser, à mener un travail minutieux et de-là déterminer ce qui fait que le citoyen paye les frais du préjudice.
Farid Guellil